Camer.be
CAMEROUN :: Habiba Issa : «Notre parti reste et demeure l'âme immortelle du peuple » :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Cameroon Tribune : Propos Recueillis Par MESSI BALA
  • jeudi 12 avril 2018 15:49:22
  • 2908

CAMEROUN :: Habiba Issa : «Notre parti reste et demeure l'âme immortelle du peuple » :: CAMEROON

Quel regard portez-vous sur  le  chemin  parcouru par  votre  parti  en    70 ans d’existence?
Si  l'UPC  a  vécu  70  ans,  il faut se féliciter de son existence,  car  elle  a  subi  de lourdes  épreuves.  Il y  a  eu l'ostracisme du régime colonial  français  contre  notre parti  dès  1954.  Cela  s’est poursuivi avec la falsification des élections sous le président  Ahidjo. 

Et  toutes  les difficultés qu'à connue l'UPC :  divisions,  infiltrations  etc. Malgré les trahisons, les assassinats, l’exil, les prisons, les  créations  d'autres  UPC, le  flambeau  est  maintenu car aucune force ne peut venir  à  bout  du  nationalisme camerounais qu’incarne l'UPC. Notre parti reste et demeure l'âme immortelle du peuple camerounais.

A  sa  naissance,  l’UPC avait  fait  de  la  réunification son cheval de bataille.  Comment  votre parti  vit-il  les  attaques que mènent des groupes sécessionnistes  contre le pays?  
La position de l'UPC à ce problème  anglophone  n'a  pas été  prise  en  compte  parce que  l'UPC  n'avait  pas  approuvé la violation de Constitution  de  1961  et  des  accords de Foumban qui stipulaient qu'on ne pourrait changer le régime fédéral qu'après un  accord  consensuel  correctement négocié entre les deux parties anglophone et francophone.

Face aux problèmes des sécessionnistes anglophones, l'UPC ait pour un  dialogue inclusif  et  une solution    en  synergie  avec les hommes religieux, chefs traditionnels, la société civile, les hommes politiques et les médias.  

Quelles  sont  les  ambitions de l’UPC après ces dernières  élections  sénatoriales ?
L’UPC est allée aux élections sénatoriales par civisme, mais nous savons qu'il aurait fallu commencer par élire de nouveaux conseillers municipaux pour élire le nouveau Sénat. Après l'échec aux élections sénatoriales auxquelles notre parti  a  pris  part,  l'UPC  ne baisse pas les bras. Nous serons  présents  à  toutes  les élections à venir afin de représenter valablement notre base  et  toutes  les  populations camerounaises.

12avril
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo