Camer.be
CAMEROUN :: La séduction doit se poursuivre  :: CAMEROON
CAMEROUN :: SPORT
  • Mutations : Jacques Eric Andjick
  • mardi 13 mars 2018 08:55:28
  • 2161

CAMEROUN :: La séduction doit se poursuivre :: CAMEROON

L’idée est bonne, mais tout le monde doit en bénéficier. Le président du comité de normalisation (Cn) de la Fecafoot, Me Dieudonné Happi, a rencontré le 5 mars dernier à Paris en France, certains Lions indomptables. «Cette action initiée par le président du comite de normalisation de la Fecafoot a pour objectifs prioritaires la reconstruction de la sélection nationale masculine A, la revalorisation du label «Lions indomptables», à travers des performances de haut niveau et l’optimisation de la préparation du Cameroun sur le plan sportif, dans le cadre de l’organisation de la Can Cameroun 2019».

C’est un extrait de la note d’information signée par la directrice marketing et communication de la Fecafoot, Laurence Fotso. Sauf que, seulement huit joueurs étaient présents ou représentés à cette concertation. Pourtant, beaucoup d’autres Lions indomptables en retrait ou bannis de la tanière sont encore en activité et peuvent être d’attaque pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations dans notre pays. Puisque la campagne engagée par Me Dieudonné Happi a pour but la réconciliation des footballeurs camerounais avec la sélection nationale fanion, en vue de leur retour en équipe nationale. Sauf que des joueurs qui ont pris leur retraite internationale ou qui se sont mis en retrait de la sélection nationale pour des raisons extra-sportives n’étaient pas conviés à la rencontre de Paris.

On peut citer dans cette rubrique Nicolas Nkoulou  Ndoubena, Joël André Matip Job, Marvin Job Matip, Achille Webo, Jean II Makoun ou Alexandre Dimitri Song Billong. Et même si parmi ces joueurs certains ne sont plus compétitifs, les ramener dans le giron de l’équipe nationale ne serait-ce que pour rectifier les frustrations qu’ils ont subies leur donneraient une sortie honorable, digne des bons et loyaux services rendus aux Lions indomptables. Surtout que certains joueurs conviés à la concertation parisienne n’ont aucun fait d’armes avec la sélection nationale. Ils sont toutefois des joueurs d’avenir qui pourraient apporter toute l’étendue de leur talent, à l’équipe nationale du Cameroun dans le futur.

Au-delà des joueurs en retraite internationale ou en retrait de la sélection nationale, plusieurs internationaux camerounais ont été écartés des Lions indomptables pour des raisons inconnues. Il convient d’élucider les raisons pour lesquelles ces joueurs capés ont été écartés de l’équipe nationale. Surtout que certains d’entre eux sont encore en activité, tels que le gardien Al Hilal Club au Soudan Loïc Feudjou, les défenseurs Aurélien Bayard Chedjou Fongang d’Istanbul Basaksehir en Turquie, Henri Bedimo Nsame de l’Olympique de Marseille en Ligue 1 française ou Gaëtan Bong de Brighton en Premier League anglaise.

De même qu’Enoh Eyong Tarkang  (ex-Standard de Liège), Stéphane Mbia Etoundi, qui vient de quitter Hebei Chine Fortune, Landry Joël Nguemo Tsafack de Kayserispor (Turquie) et bien d’autres. Sans oublier de clarifier la situation de certains jeunes de la cuvée, notamment l’attaquant du Sco d’Angers en Ligue 1 française, Karl Toko Ekambi. C’est pourquoi, le président du Cn de la Fédération camerounaise de football doit impérativement poursuivre son opération de séduction auprès des Lions en retrait, en retraite internationale ou bannis.

Afin de permettre au futur sélectionneur d’avoir à sa disposition tous les fils du Cameroun, pour construire une équipe compétitive, afin de pouvoir conserver le trophée de l’unité africaine, lors de la prochaine Can. C’est pourquoi, la campagne engagée par Me Dieudonné Happi ne doit pas être partisane, ni dictée. Auquel cas, elle n’aurait pas l’effet escompté et conforterait les rancoeurs des lésés.

13mars
Lire aussi dans la rubrique SPORT
Vidéo