Camer.be
CAMEROUN :: Des femmes interdites de défiler :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Le Jour : Solière Champlain Paka
  • samedi 10 mars 2018 10:38:47
  • 4763

CAMEROUN :: Des femmes interdites de défiler :: CAMEROON

Elles ont été tirées des rangs par les forces de l’ordre parce qu’elles portaient des chaussures hautes ou ouvertes.

Le « kaba ngondo » était la tenue de circonstance hier 8 mars au boulevard du 20 mai à Yaoundé. Les femmes se sont livrées à un beau spectacle de mode. Elles arboraient des vêtements aux styles et aux couleurs différentes. En effet, le pagne de cette année se décline en deux tons à savoir : le jaune et le rouge. En dépit de leur éclat, toutes les femmes n’ont toutefois pas pu défiler au boulevard du 20 mai.

Toutes les femmes qui avaient des sacs à main et des chaussures ouvertes n’ont pas pris part au défilé. Elles ont été mises hors des rangs par les forces de l’ordre. Seules celles portants des ballerines et des chaussures basses étaient admises à défiler. Le désarroi était perceptible sur les visages. « Je suis extrêmement déçue. On me reproche d’avoir mis des chaussures hautes », se désole Jeanne Kenne. « Ce n’est pas nouveau. Chaque année, nous invitons les femmes à éviter les chaussures hautes et ouvertes lorsqu’elles veulent prendre part au défilé. Si elles trébuchent, elles pourront se fouler la cheville. C’est d’abord pour leur propre sécurité », explique un membre du service de sécurité.

D’autres femmes ont réussi à se faufiler dans les rangs, en dépit de l’interdiction. Au niveau de la tribune, la Première Dame, Chantal Biya et Marie Thérèse Abena Ondoa, ministre de la Promotion de la femme et de la famille, n’hésitaient pas à saluer les femmes et à les encourager. « C’est toujours un sentiment du devoir accompli qui m’anime à chaque  fois que je défile devant la Première Dame », dit une fonctionnaire du Contrôle supérieur de l’Etat.

Si certaines femmes vont se retrouver dans leurs lieux de service pour les agapes, d’autres ont un « programme » pour la soirée. « Je vais sortir vers 20 h. La soirée s’annonce longue », renseigne Reine Onana. A la Poste centrale, des bars de fortune, installés sous des arbres, ne désemplissaient pas de 9h à 12h-30 minutes.

Certaines ont regagné leurs domiciles pieds nus, leurs orteils étant meurtris par un port trop long de chaussures fermées. Cette 33ème journée internationale de la femme s’est célébrée sous le thème « Intensifier la lutte contre les discriminations à l’égard des femmes, renforcer le partenariat pour accélérer le développement durable ».

10mars
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo