Camer.be
AFRIQUE :: LANGUE SERPENTINE: JOURNéE INTERNATIONALE DE LA FEMME AU BAR :: AFRICA
AFRIQUE :: POINT DE VUE
  • Correspondance : J. REMY NGONO
  • jeudi 08 mars 2018 16:44:48
  • 6359

AFRIQUE :: LANGUE SERPENTINE: JOURNéE INTERNATIONALE DE LA FEMME AU BAR :: AFRICA

Aujourd'hui 8 mars se célèbre la journée Internationale de la Femme. Partout en Europe, en Amérique, aucune femme ne porte un pagne, ne chante. Non seulement elles sont au travail et occupent des grandes responsabilités dans l'administration ou les gouvernements, mais elles continuent à revendiquer leurs droits. 

Mais en Afrique, ce sont les légions  de femmes en pagnes qui défilent dans les rues. Après, c'est la direction bar en bar où  elles dandinent avec les jeux de reins appétissants aux rythmes croustillants de 《 collez, collez la petite, même si c'est ta cousine, ta tante, ta mère!》. En somme, le meilleur jour de chasse des proies faciles en  Afrique est le jour du 8 mars, journée portes ouvertes pour  malaxer la femme en la plongeant  dans la bouteille avant d'aller la mettre dans la sauce.

  Hautement diplômées, les femmes africaines ne servent que de bétail électoral et agents publicitaires de la Première dame et au régime misogyne . Quand bien même elles occupent un poste dans le gouvernement, c'est toujours dans des ministères de pacotilles. 
  
En Afrique, on flatte les femmes avec les titres folkloriques de 《 ministres de l'Intérieur ou ministre des Finances 》. Mais combien de femmes occupent-elles les postes de ministres des Finances ou de l'Intérieur dans les gouvernements africains? Combien siègent-elles à l'Assemblée nationale ou au Sénat? Au Cameroun où les femmes chantent depuis 36 ans 《 Paul Biya toujours chaud gars, chaud, chaud》, une seule femme est ambassadrice dans le monde entier, et elle est parquée à la Haye pour aller rendre visite aux prisonniers. 

  Mieux qu'au Rwanda, Akere Muna, candidat à l'élection présidentielle au Cameroun, a promis dans son programme appliquer la règle de la parité dans son gouvernement s'il est élu: 50% de femmes, 50% d'hommes. Les femmes qui sont les premières au front à chanter des louanges, danser au passage des chefs d'États africains sous le soleil et sous la pluie, doivent optimiser la revendication de  leurs droits et prévaloir leur poids  sur la scène politique. Comme le disait Victor Hugo:《 dans une femme complète il doit y avoir une servante et une reine 》.
                                           
Voici donc à quoi servent les femmes sous le régime BIYAMEROUNAIS

08mars
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo