Camer.be
CAMEROUN ::  Stratégie : Le Port autonome de Douala s'installe à  Bangui :: CAMEROON
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • L'OEIL DU SAHEL : D. O
  • samedi 03 mars 2018 10:32:59
  • 4517

CAMEROUN :: Stratégie : Le Port autonome de Douala s'installe à  Bangui :: CAMEROON

Ce déploiement du Port autonome de Douala vise à reconquérir la Centrafrique.
 
Après Ndjamena au Tchad en décembre 2017, le Port autonome de Douala a inauguré sa représentation à Bangui mardi dernier. C'était au cours d'une cérémonie présidée par le directeur général adjoint, Charles Michaux Moukoko Njoh. Le PAD est ainsi déterminé à reconquérir et fidéliser les pays de son hinterland. Les statistiques de la douane camerounaise datant de 2013 révèlent qu'environ 55 milliards de FCfa de marchandises centrafricaines transitent, chaque année, par le Port de Douala.

En effet, si l’attractivité d’un port se mesure à sa desserte maritime (nombre de ports reliés, fréquence des services) et sa capacité à accueillir les grandes compagnies maritimes, elle se mesure également par sa capacité à massifier et fluidifier les flux de marchandises à terre dans son hinterland, que ce soit par voie fluviale, par la route ou par le rail. La bataille des ports se joue aussi à terre !

L'ouverture des représentations du PAD à Ndjamena et à Bangui constitue en effet une nouvelle offensive pour reconquérir les parts de marché menacées et fidéliser ses clients. Il s'agit de la matérialisation du 1er Forum tripartite Tchad-RCA-Cameroun. Et l'ouverture de la représentation de Bangui intervient quelques semaines seulement après le 2ème forum du genre sur les questions portuaires, tenu en début décembre 2017, à N’djamena, la capitale tchadienne, au cours de laquelle, Cyrus Ngo'o a inauguré la représentation du PAD à N’d'jamena.

Cette rencontre, qui a regroupé la communauté portuaire et les opérateurs économiques des trois pays, a été ponctuée par l’installation officielle du représentant du Port autonome de Douala (PAD) à Ndjamena. Un représentant à Bangui de l’entreprise publique camerounaise, chargée de la gestion du port de la capitale économique, la plus importante plateforme portuaire du pays, a également été désigné. Selon les responsables du PAD, la désignation des représentants dans ces deux pays, participe d’une stratégie de reconquête des marchés tchadien et centrafricain, pour lesquels le port de Douala sert de plateforme de transit des marchandises.

Face aux nombreuses difficultés rencontrées par les opérateurs économiques centrafricains et tchadiens au port de Douala, ainsi que les tracasseries sur les corridors Douala-Ndjamena et Douala- Bangui, les importateurs et exportateurs de la RCA et du Tchad, se tournaient peu à peu vers les ports du Soudan et de Cotonou (Bénin), pour le transit de leurs marchandises. Cette situation, prise au sérieux par l'autorité portuaire de Douala a fait perdre au port de Douala 50% du marché tchadien, et un peu moins pour le marché centrafricain. Il est donc question, à travers la mise en place des représentations du PAD à Ndjamena et à Bangui, de repositionner le port de Douala sur les marchés tchadien et  centrafricain.

«Les représentations devront mettre en place un système de veille, pour relever en temps réel, toute difficulté, ou dysfonctionnement dans le fonctionnement des corridors et les relayer rapidement à qui de droit», explique Charles Michaux Moukoko Ndjoh, le directeur général adjoint du PAD. La représentation du PAD inaugurée en présence de l'ambassadeur du Cameroun en République centrafricaine, son Excellence Nicolas Nzoyoum, est dirigée par Edwin Zibi Ebanga.

03mars
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE
Vidéo