Camer.be
NOW: Me AKERE MUNA RéPOND aux QUESTIONS de la DIASPORA CAMEROUNAISE de FRANCE Acte 1,2, et 3(JMTV+)
FRANCE :: POLITIQUE
  • Jmtvplus.com : Jacky Moiffo
  • mercredi 28 février 2018 16:10:12
  • 5659

NOW: Me AKERE MUNA RéPOND aux QUESTIONS de la DIASPORA CAMEROUNAISE de FRANCE Acte 1,2, et 3(JMTV+)

Après le long speech de Maître Akere MUNA, place aux différentes questions​ de l'assistance, venues nombreuses de l'Europe de l'Ouest; et c'est une jeune étudiante en France qui ouvre le bal.Est ce fait exprès? Est le signe que le candidat pour Etoudi accordera plus de places aux femmes, et surtout, à la jeunesse s'il était élu?. 

"...Un combat se gagne d'abord dans la tête...", c'est par cette conviction,très rependue dans le milieu des arts martiaux, que ​la seconde partie des Questions/Réponses entre un Homme et ceux qui croient en lui. Puis surgit un traumatisme vieux d'un peu plus de 25ans ​;​ à l'époque où en octobre 1992, la cour suprême déclara Monsieur Biya comme Président de la République élu, au détriment de John Fru Ndi â€‹ dont plusieurs années après,des langues se délient,même au sein du pouvoir, pour dire que c'est le natif de Bamenda qui avait remporté cette consultation électorale. Il convient d'ajouter que Mr Alexis Dipanda Mouelle, alors Président de cette cour, ne devait déjà son poste qu'au tribalisme anti-bamiléké qui avait écarté Mr Gabriel Louis Djeudjang, natif de Bazou dans le Ndé dont...bamiléké. C'est à la suite de l'un de ces constat​s​ que l'un des participants veut savoir quelles mesures sont prisent par le candidat Muna pour qu'un tel scénario ne se reproduise plus. Un autre point, et pas le moins important, a été la question sur la politique éducative qu'envisage de mettre sur pied Me Muna,s'il était élu...

 

Aucune question poignante,ou presque, n'a manqué lors de cette séance de Questions/Réponse entre Me Akere Muna et la diaspora camerounaise. Certains ont voulu savoir quelles étaient les positions des autres leaders politique​s​ camerounais vis à vis de Me Muna, à l'instar d'Edith Ka Walla, Maurice Kamto...etc Pour certains autres, c'est de l’influence(néfaste) de la France sur le Cameroun qui laisse encore des interrogations. 

L'unité africaine,ou son manque, qui fait qu'un chef d'Etat africain peut être assassiné sans que ses homologues de lèvent le petit doigt, laisse encore des indignations et surtout de l'amertume. Un autre point qui a fortement retenu l'attention du candidat est celui de la parité femme/homme dans son futur gouvernement et,sans détour, sa réponse est claire... JMTV+ 

28févr.
Lire aussi dans la rubrique POLITIQUE
Vidéo