Camer.be
Le président de la Fifa annoncé au Cameroun :: CAMEROON
CAMEROUN :: SPORT
  • Défis Actuels : Arthur Wandji
  • vendredi 23 février 2018 16:55:54
  • 7093

Le président de la Fifa annoncé au Cameroun :: CAMEROON

Gianni infantino devrait se rendre à Yaoundé dans les prochains jours, à l’effet d’expliquer à la presse, les raisons de la prochaine prorogation du mandat de la normalisation.

ce n’est plus qu’une question de jours. Quatre, voire cinq. Et le mandat du Comité de normalisation de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) sera officiellement prorogé. Des sources avisées annoncent le président de la Fifa au Cameroun à cet effet. Gianni Infantino devrait se rendre dans la capitale camerounaise dans le but non seulement de prononcer officiellement la prorogation du mandat des normalisateurs, mais aussi d’expliquer à la presse nationale, les raisons de cette prolongation qui semble inévitable.

Initialement prévu pour s’achever en effet le 28 février prochain, le bail de l’équipe que dirige Dieudonné Happi sera repoussé d’au moins trois mois. Peut-être six, voire huit, disent des sources introduites. La question a été évoquée à Nouakchott (Mauritanie) il y a une semaine, à l’occasion du premier Sommet de l’instance mondiale du football pour le compte de cette année 2018. « A Nouakchott raconte une source introduite, le président du Comité de normalisation a eu toutes les garanties de la Fifa qui entend lui renouveler son entière confiance ; car contrairement à ce que semblent croire certains, à aucun moment la Fifa ne s’est sentie déçu par le travail de ce Comité ».

Les éLections auront enfin Lieu

C’est en effet la Fifa elle-même, qui a décidé qu’il n’y aura aucune élection à la Fécafoot durant le mandat en cours du Comité de normalisation. Non pas parce que Dieudonné Happi et son équipe ont échoué à organiser les scrutins à venir. Mais pour d’autres raisons précises. D’abord, la volonté de l’instance mondiale du football de voir le gouvernement camerounais réduire les pouvoirs du Comité national olympique et sportif dans la gestion des litiges au sein des Fédérations.

En modifiant principalement l’alinéa 2 de l’article 44 de la loi N°2011/018 du 15 juillet 2011 relative à l’organisation et la promotion des activités physiques et sportives au Cameroun et qui dispose que : « en cas d’épuisement des voies de recours internes à la Fédération, l’une des parties peut, en dernier ressort au plan national, saisir la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage instituée auprès du Comité national olympique et sportif du Cameroun ».

L’instance mondiale a saisi le ministre des Sports camerounais  et la question devrait être soulevée à l’Assemblée nationale, lors de la Session de mars prochain. Mais la Fifa souhaite aussi diligenter un audit financier et judiciaire des 23 mois de gestion de Tombi à Roko. C’est une condition sine qua non de l’organisation des prochaines joutes électorales à la Fécafoot. L’équipe Tombi aurait géré un peu plus de sixmilliards de francs CFA ces deux dernières années.

Une gestion qui aurait été caractérisée par une augmentation exponentielle des rémunérations et des frais de missions, apprend-on. La Fifa se prépare à lancer un appel d’offres en vue du recrutement du Cabinet qui sera ensuite chargé d’effectuer cet audit. Entre temps, elle devra donner son accord pour que les projets des textes mis à sa disposition fin-novembre 2017 soient adoptés par l’Assemblée générale de la Fécafoot. Ainsi donc, Happi et compagnie pourront entamer le chantier de l’organisation des élections dès la base.

23févr.
Lire aussi dans la rubrique SPORT
Vidéo