Camer.be
CAMEROUN :: 11 février 2018 : Les yeux doux de Cabral Libii et Maurice Kamto à  la jeunesse :: CAMEROON
CAMEROUN :: POLITIQUE
  • Repères : Bernard BANGDA
  • jeudi 15 février 2018 12:23:39
  • 2737

CAMEROUN :: 11 février 2018 : Les yeux doux de Cabral Libii et Maurice Kamto à  la jeunesse :: CAMEROON

C’est à une véritable plaidoirie que se sont livrés les deux hommes politiques de l’opposition camerounaise.

A commencer par Cabral Libi. Le désormais candidat du parti Univers à la présidentielle de 2018 fait un retour sur l’historique de la fête de la jeunesse et présente les statistiques de la population jeune : « […] Selon le rapport définitif du 3ème recensement de 2005, […] les moins de 15 ans représentent 43,6% du total contre 64,2% pour les moins de 25 ans. La tranche d’âge comprise entre 15 et 45 ans se chiffre à plus de 10 millions d’âmes. »

Malgré ces statistiques qui auraient pu faire jouer un rôle déterminant à la jeunesse dans l’ordre politique camerounais, il observe le contraire. Du coup, pour sortir de cette « impasse », le leader du Mouvement « 11 millions de citoyens » propose « le recrutement de 1 million de fonctionnaires et la création d’au moins un complexe agroindustriel par commune et de 2,5 millions d’emplois en 5 ans dans les secteurs agro-industriels et de la construction ».

Quant au président du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC), Maurice Kamto, il dit adresser aux jeunes « une invitation à la discussion sur votre devenir et sur celui du Cameroun ». Pour l’universitaire, « le projet que notre parti propose à la jeunesse, dénommé Pacte jeune, se fonde sur un trépied composé par l'éducation, la formation et la recherche-innovation. Il met la jeunesse au centre de ses préoccupations. »

Par ailleurs, le président du MRC invite les jeunes au panafricanisme. « Sans attendre sa mise en oeuvre au niveau continental », Maurice Kamto invite la jeunesse à la création « des États-Unis d’Afrique centrale rêvés par l’homme politique centrafricain Barthelemy Boganda ». Selon lui, cela passe par la création du mouvement «Jeunesse fédéraliste d’Afrique centrale».

15févr.
Lire aussi dans la rubrique MUSIQUE
Vidéo