CAMEROUN :: Présidentielle 2018 : John Fru Ndi jette l'éponge  :: CAMEROON

CAMEROUN :: Présidentielle 2018 : John Fru Ndi jette l'éponge :: CAMEROON

CAMEROUN :: Présidentielle 2018 : John Fru Ndi jette l'éponge  :: CAMEROON
CAMEROUN :: Présidentielle 2018 : John Fru Ndi jette l'éponge :: CAMEROON
Le secret de polichinelle est devenu officiel. Ni John Fru Ndi, le président sortant du Social Democratic Front, ne sera pas de la course à la présidentielle de 2018. C'est l'une des résolutions fortes issues du Comité national exécutif (NEC), tenu le 9 février 2018 à Bamenda.

Au jour dit, la Commission nationale des investitures du SDF a finalement enregistré trois candidatures en vue de l'élection présidentielle annoncée. Il s'agit de Joshua Osih Nambangi, Joseph Mbah Ndam et Simon Fobi.

L'opposant farouche des années 90 préfère désormais se présenter exclusivement au challenge à sa propre succession à la tête du SDF. Des sources internes évoquent «une fébrilité de l'état de santé» du Chairman.

Après 4 échecs, 1992, 2004, 2011, Ni John Fru Ndi ouvre une brèche au profit de nouvelles figures au sein de sa formation politique. Le candidat du Sdf à l'élection présidentielle 2018 sera connu au terme du congrès des 22, 23 et 24 février 2018. Joshua Osih, 1er vice-président du SDF, député du Wouri Centre et Joseph Mbah Ndam, député de la Momo et Simon Fobi restent en course.

© Source : Repères

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

excamerounais
CAMEROUN :: Présidentielle 2018 : John Fru Ndi jette l'éponge  :: CAMEROON France (Annecy)
Thank you Fru Ndi,
Your fight marked me a lot and certainly many other Cameroonians.
God bless you !

Merci Fru Ndi,
Votre combat m'a beaucoup marqué et certainement beaucoup d'autres Camerounais.
Que Dieu vous bénisse !

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@