Camer.be
Cameroun: 17 Février, Journée mondiale du pangolin, une espèce menacée de disparition :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Franck BAFELI Avec LAGA
  • mercredi 14 février 2018 16:16:11
  • 2198

Cameroun: 17 Février, Journée mondiale du pangolin, une espèce menacée de disparition :: CAMEROON

La 7ème Journée mondiale du pangolin sera célébrée sur l’étendue du territoire national le 17 février 2018. La célébration va consister entre autres à des activités de sensibilisation en direction du grand public sur l’avenir des pangolins qui sont exposés à de sérieuses menaces d’extinction.

Selon les statistiques de l’ONG LAGA (EAGLE Cameroun) des deux dernières années, plus de 7000kg d'écailles de pangolins ont été saisis au cours des opérations coup de poing menées par le Ministère des Forêts et de la Faune dans le cadre de son programme d’application effective de la loi faunique initié en 2003 avec l’assistance de l’ONG LAGA. Ces chiffres représentent uniquement les saisies effectuées dans le cadre de cette collaboration, sans oublier que le Ministère des forêts et de la faune a à lui seul aussi saisi des écailles de pangolin durant cette même période.

L’évolution alarmante et soudaine du commerce illégal des écailles de pangolins inquiètent plusieurs environnementalistes qui mesurent parfaitement les dégâts causés aux populations des pangolins pendant que le monde reste silencieux. Ces animaux paisibles qui sont intégralement protégés au Cameroun sont tués silencieusement et menacés d’extinction. C'est à la lumière des statistiques ci-dessus, des défis et de la prochaine Journée mondiale du pangolin que certaines organisations de la conservation et l'Ambassade des États-Unis se sont réunies récemment dans les bureaux de l’ONG TRAFFIC pour identifier les activités de sensibilisation et la prise de conscience du public en vue de la prochaine journée mondiale du pangolin.

Selon Francis Nchembi Tarla, responsable d'un programme de formation qui a regroupé des spécialistes du pangolin, il a fallu rassembler d’énormes ressources et il a déclaré: "Nous avons décidé de nous rassembler pour mettre en lumière le sort des pangolins et sensibiliser le public aux questions relatives à la conservation de ces derniers. ". Un certain nombre d'activités de sensibilisation, y compris des talk-shows radiophoniques, des spots TV, des distributions de brochures et des campagnes sur les réseaux sociaux, ont été prévues dans le cadre des activités qui aboutiront le 17 février 2018

Ces activités devraient informer les Camerounais des menaces qui pèsent sur les pangolins. L'animal a trop souvent été ignoré et est moins considéré par rapport aux autres espèces emblématiques telles que les éléphants, les lions, les panthères, les hippopotames et plus encore. C'est un problème qui doit être résolu, ainsi que les deux principales menaces qui pèsent sur la survie de cette espèce. Il s’agit du trafic d'écailles de pangolins et de la commercialisation illégale de la viande de pangolin. Les pangolins sont essentiellement connus pour leur viande et leurs écailles qui deviennent de plus en plus une importante marchandise pour les trafiquants du monde entier et du Cameroun en particulier. La sous-région de l'Afrique centrale est devenue une importante base d'approvisionnement pour les trafiquants qui exportent clandestinement les écailles de pangolin pour l’Asie.

Les opérations de mise en application de la loi faunique visant à freiner la tendance ont augmenté sur une courte période. Les quantités saisies lors de telles opérations sont tout aussi impressionnantes. En janvier de l'année dernière, plus de 5 tonnes des écailles de pangolins ont été saisies auprès de deux ressortissants chinois qui s'apprêtaient à les exporter illégalement depuis Douala. Il y a environ trois semaines, trois d'entre eux ont été arrêtés à Ambam avec 80 kg d'écailles de pangolins géants, ce qui est vraiment un exploit, car il est très difficile d'assembler 80 kg d’écailles du plus rare des trois pangolins.

Parmi les quatre espèces de pangolins qui existent en Afrique, on retrouve trois au Cameroun. Il s’agit du pangolin géant, qui est le plus menacé d'extinction, le pangolin à longue queue et le pangolin à petites écailles. Les trois pangolins ont tous les mêmes moyens de défense qui ne les protègent pas assez contre les braconniers. Lorsqu'il est attaqué, l'animal dont la tête, le corps et la queue sont recouverts d'écailles cornées et qui se chevauchent, se recroqueville en boule, se fiant à ses écailles pour se protéger, ce qui facilite la tâche des braconniers. Ceci explique pourquoi les animaux capturés sont vivants parce que vous n'avez pas besoin de le tuer pour le ramener à la maison. Cette technique de défense n’est pas suffisante pour protéger cette espèce qui a besoin d'énormes efforts humains pour empêcher sa disparition. Ceci commence d’abord par reconnaître cette Journée et de l'utiliser pour sensibiliser le grand public.

14févr.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo