CAMEROUN :: Incendie à Olezoa :: CAMEROON

CAMEROUN :: Incendie à Olezoa :: CAMEROON

CAMEROUN :: Incendie à Olezoa :: CAMEROON
CAMEROUN :: Incendie à Olezoa :: CAMEROON
Le feu qui a consumé des ateliers de menuiserie et des showrooms le 9 février dernier dans ce quartier serait parti d’une panne électrique.  

Des dégâts matériels estimés à 40 millions de F, mais aucune perte humaine. Au total, sept showrooms, du mobilier,  ainsi que plusieurs  ateliers  de menuiserie, léchés par les flammes. Le désastre s’est produit aux environs  de  minuit  le  9  février  dernier  au  quartier Olézoa à Yaoundé. D’après Richard Moiwoh, président de  l’Association  des  techniciens  de  bois  d’Olézoa, tout serait parti d’un poteau électrique situé à proximité. Quelques heures plus tard, le lieu était envahi par des curieux.

La fumée  se frayait un passage au milieu  des décombres,  tandis que  certains  sinistrés tentaient  de  sauver  ce  qui  pouvait  encore  l’être.  « Les riverains nous ont fait savoir que ledit poteau a commencé à projeter des étincelles et que quelques minutes  plus  tard,  les  flammes  se  sont  propagées vers des ateliers et des showrooms », explique notre source.

Des maisons d’habitation ont été épargnées grâce à la promptitude des sapeurs-pompiers arrivés quelques minutes  après  le  déclenchement  de  l’incendie.  Les propriétaires  des  showrooms  ainsi  que  des  ateliers n’en reviennent toujours pas. Le désarroi visible sur leur visage laissait place aux pleurs. Pour eux, toute une vie part en fumée.

« Je suis un des propriétaires des boutiques consumées. En dehors de mes meubles, il  y  avait  ceux  appartenant  à  mes  partenaires.  Actuellement, j’ai tout perdu dans l’incendie et je dois recommencer à zéro», lance l’une des victimes.

© Cameroon Tribune : Assiatou NGAPOUT M.


REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Anthony Baffoe rencontre Milla et les anciens lions
Anthony Baffoe rencontre Milla et les anciens lions
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Incendie à Olezoa :: CAMEROON
S.E. ABDOU LATIF Coulibaly Ministre de la Culture du Sénégal au Festival des Continents
évènement
CAMEROUN :: Incendie à Olezoa :: CAMEROON