Camer.be
Cameroun: Prof Vincent Soshène Fouda "L'élection sénatoriale est un dénie de démocratie dans un pays au bord de l'implosion :: CAMEROON
CAMEROUN :: POINT DE VUE
  • Correspondance : Prof. Vincent-Sosthène FOUDA
  • mardi 13 février 2018 08:02:02
  • 2476

Cameroun: Prof Vincent Soshène Fouda "L'élection sénatoriale est un dénie de démocratie dans un pays au bord de l'implosion :: CAMEROON

Le MCPSD propose, mais nous sommes aussi conscients que seule la proposition ne suffit pas. Il faut convaincre. Il faut convaincre le peuple camerounais, le peuple des électeurs que cette fois nous tiendrons jusqu'au bout et que nos engagements sont réalistes et réalisables.

La clarté du contrat présidentiel est une première preuve. La détermination à changer la classe politique et à ouvrir tout grand les portes et les fenêtres des lieux de pouvoir au Cameroun en est une deuxième afin d’instruire, d’initier les camerounais au jeu politique hors duquel ils ont été longtemps tenus.

Le rétablissement du lien entre les électeurs et leurs élus nationaux est le préalable indispensable à tout nouveau chantier. Nous ne pouvons plus demander aucun changement aux Camerounais tant que nous, politiques, ne changeons pas.

Travaillons ensemble pour le renouvellement de la classe politique camerounaise. Travaillons à la fois pour l'augmentation du nombre de municipalités mais aussi pour leur regroupement dans de grands ensembles - essayons de dépasser une structure comme le SENAT - militons pour la mise sur pied d'un Conseil Economique - Social et Environnemental - C'est nous qui proposons et c'est nous qui réaliserons mais pour le faire nous avons besoin de vous. En parlant donc de Senat, nous refusons les petits arrangements de chambre où les conseillers à la présidence érigés en percepteur vous appellent et vous disent si vous vous tenez bien, si vous la fermez et suivez les règles qui vous ont dicté, alors oui le RDPC et ses alliés demanderont et vous donneront deux voire trois sénateurs ! Ce n’est pas de la démocratie, et surtout ce n’est pas constructeur pour notre pays pas, pour notre peuple. Voilà pourquoi nous n’irons pas à cette élection, parce qu’elle ne dispose pas d’un électorat capable d’organiser simplement un débat. Une élection c’est d’abord une campagne, projet contre projet, programme contre programme, la sénatoriale au Cameroun c’est un rang stalinien avec quelque casque qui dépassent le rang et donc susceptibles d’être tranchés à tout moment.

Prof Vincent-Sosthène FOUDA

Président national du Mouvement Camerounais Pour la Social-Démocratie.

13févr.
Lire aussi dans la rubrique POINT DE VUE
Vidéo