La Camerounaise Elisabeth Medou Badang annonce son départ de la tête d’Orange Cameroun  :: CAMEROON

La Camerounaise Elisabeth Medou Badang annonce son départ de la tête d’Orange Cameroun :: CAMEROON

La Camerounaise Elisabeth Medou Badang annonce son départ de la tête d’Orange Cameroun  :: CAMEROON
La Camerounaise Elisabeth Medou Badang annonce son départ de la tête d’Orange Cameroun :: CAMEROON
« J’arrêterai d’occuper mes fonctions au sein d’Orange Cameroun dans les prochains jours pour me diriger vers de nouveaux horizons et de nouveaux défis. C’est pleine d’émotions que je prépare cette transition de la tête d’Orange Cameroun.» C’est le message posté sur twitter le 10 février, par Elisabeth Medou Badang (photo), directrice générale de la filiale camerounaise de l'opérateur français des télécoms Orange.

Mme Medou Badang garde encore le secret sur son prochain challenge. Elle préfère davantage se remémorer son passage au Cameroun. A cet effet, elle déclare : « Durant ces quatre dernières années et quelques mois, le dévouement et la confiance de mon comité de direction et de tout le personnel ont été mon plus grand atout.»

Elisabeth Medou Badang a pris officiellement ses fonctions à la tête d’Orange Cameroun, le 2 décembre 2013. Avant cette promotion, elle était Chief Executive Officer (CEO) à Orange Botswana. C’est un poste qu’elle a rejoint en 2010 alors qu’elle était déjà Directrice générale adjointe à Orange Cameroun.

Ancienne cadre chez Proparco, institution financière, filiale de l'Agence française de développement (AFD), Elisabeth Medou est arrivée à Orange, à l’époque connue sous le nom de Mobilis, en 1999.

© Agence Ecofin : Sylvain Andzongo

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@