Camer.be
CAMEROUN :: Nécrologie - Vincent Nguini : Le dernier voyage :: CAMEROON
CAMEROUN :: MUSIQUE
  • Cameroon Tribune : Assiatou NGAPOUT M.
  • vendredi 09 février 2018 01:45:17
  • 4504

CAMEROUN :: Nécrologie - Vincent Nguini : Le dernier voyage :: CAMEROON

Décédé le 8 décembre dernier des suites d’une longue maladie, le grand artiste musicien sera inhumé demain samedi dans son village natal à Obala.

Le  virtuose  camerounais de la guitare, Vincent  Nguini,  entame dès ce jour son dernier voyage à l’Hôpital général de Yaoundé où aura lieu sa levée de  corps  à  12h.  Une  étape qui sera suivie d’une messe à 14h en la Cathédrale Notre-Dame-des-Victoires. Ceci, avant le départ de la dépouille mortelle pour son domicile à Obala, son village natal dans la  Lékié,  région  du  Centre.

Dans  cette  localité  qui  l’a vu  naître,  une  messe  et une grande veillée teintées d’animations diverses vont meubler la soirée à l’occasion. Après le transfert du corps de l’auteur de « Symphony Bantu », « Traveler », «  Duma  », etc.  à  la  place des fêtes de la ville samedi à 9h, la terre d’Obala va se refermer sur lui à jamais vers 14h.  Vincent  De  Paul  Nguini Ngong  Obama,  âgé  de  65 ans a définitivement rangé sa  guitare  le  8  décembre dernier  des  suites  d’une longue  maladie.  Il  aurait perdu  la  bataille  contre  le cancer à Abadiâna au Brésil où il suivait son traitement.

Ancien  chef  d’orchestre  de Manu  Dibango,  le  livre  de carrière du célèbre guitariste est chargé de péripéties aux quatre  coins  de  la  planète. Vincent  Nguini  aura convaincu  par  son  doigté. 1969 marque le début de la carrière de ce monument de la musique internationale, à travers  les  intreprétations dans les clubs et hôtels du Cameroun des standards de jazz  et  Pop  de  groupes  et artistes  mondialement connus comme les Beatles, Jimmy Hendrix, Deep Purple et TheWho Crosby Still. Riche de ces expériences, il décide en  1973  de  sillonner l’Afrique de l’Ouest où il se familiarisera avec plusieurs styles musicaux, l’afrobeat, le highlife…  

Mais le  bikutsi  avant  tout.  Ce  rythme  de ses origines a eu une place spéciale dans toute sa carrière.  En 1987, le guitariste s’envole pour les Etats-Unis où il  y  commence  une  fructueuse  collaboration  avec Paul Simon comme lead guitar.  Vincent  Nguini  a  influencé  la  musique  de  La star  américaine  en  y  introduisant  les  sonorités  africaines  à  l’instar  du  Bikutsi  et du Highlife.  L’année 1994 marque la sortie de son premier album. Vincent Nguini aura reçu au cours de sa carrière,  plusieurs  distinctions honorifiques notamment un disque  de  platine  avec  le chanteur américain Paul Simon.  A  la  guitare,  son  instrument  de  prédilection,  il s’inspire  de  Jimmy  Hendrix bien sûr, mais aussi de John McLaughlin, Jimmy Page ou Alvin Lee.

09févr.
Lire aussi dans la rubrique MUSIQUE
Vidéo