Cameroun: UN COMPATRIOTE ANGLOPHONE N'AURAIT-IL PAS PU PRESIDER CE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ? :: CAMEROON

Cameroun: UN COMPATRIOTE ANGLOPHONE N'AURAIT-IL PAS PU PRESIDER CE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ? :: CAMEROON

Cameroun: UN COMPATRIOTE ANGLOPHONE N'AURAIT-IL PAS PU PRESIDER CE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ? :: CAMEROON
Cameroun: UN COMPATRIOTE ANGLOPHONE N'AURAIT-IL PAS PU PRESIDER CE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ? :: CAMEROON
Opportunité et conformité fondent notre bref commentaire du décret.Opportunité. Pour une année électorale aussi importante, l’effectivité de ce Conseil est plus qu’opportune car, il « veille à la régularité de l'élection présidentielle, des élections parlementaires, des consultations référendaires et en proclame les résultats ». Du reste pour une institution née en 1996, dotée de textes de fonctionnement en 2004, révisée avant fonctionnement en 2008, il était temps ! Ses autres attributions soutendent davantage l’opportunité : contrôle de la constitutionnalité des lois, des traités et accords internationaux, des règlements intérieurs de l'Assemblée nationale et du Sénat avant leur mise en application, règlement des conflits d'attribution entre les institutions de l'Etat, entre l'Etat et les régions, entre les régions. C’est à se demander pourquoi le Chef de l’Etat, le même depuis lors, n’a jamais trouvé opportun de rendre effectif le Conseil Constitutionnel…
Conformité.

Cette conformité est appréciée à l’aune de la constitution et de la loi portant organisation et fonctionnement du Conseil Constitutionnel. D’emblée, le nombre -11- est respecté. Quant à la procédure de désignation, aucune information n’est disponible. Mais il faut savoir que la loi dispose que les Conseillers nommés par « décret » sont « désignés » comme suit : 3 par le Président de la République, 3 par le Président du Sénat, 3 par le Président de l’Assemblée Nationale et 2 par le Conseil Supérieur de la Magistrature… Quant aux critères de choix, la Constitution précise que « LES MEMBRES DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL SONT CHOISIS PARMI LES PERSONNALITES DE REPUTATION PROFESSIONNELLE ETABLIE. ILS DOIVENT JOUIR D'UNE GRANDE INTEGRITE MORALE ET D'UNE COMPETENCE RECONNUE ». 
A ce niveau, il appartient à chacun d’en juger…

En définitive.

Le Président prend les « mêmes » et recommence pour atteindre « les mêmes objectifs ». Pour preuve, les profils « professionnels » de certains sont sérieusement discutables. Le système est « droit dans ses bottes ». Ça ne se dénouera que sur le terrain électoral. DEBOUT CITOYENS !

© Source : Page Facebook De Cabral Libii

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

LeHraut_delaJustice
Cameroun: UN COMPATRIOTE ANGLOPHONE N'AURAIT-IL PAS PU PRESIDER CE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ? :: CAMEROON United States (Fremont)
Il est effectivement regrettable qu’on recoure toujours aux mêmes. Le Cameroun n’appartient-il qu’à cette clique ? Vu l’extrême dénuement dans lequel vivent les Camerounais des campagnes, être simplement fonctionnaire constitue déjà un grand privilège. À plus forte raison occuper un important poste dans la haute administration, ne serait-ce que pendant une année ! Si ces personnes étaient si compétentes que cela, pourquoi ne peuvent-elles pas utiliser leur expertise et les avantages acquis à leurs précédents postes pour créer des entreprises et des emplois et ne plus être esclaves des caisses de l’État ? De telles nominations sont susceptibles d’aviver les tensions.
En revanche, que certains politiciens opportunistes ne jettent pas de l’huile sur le feu. Le Cameroun compte dix régions. Les « anglophones » n’en comptent que deux. (À suivre)
LeHraut_delaJustice
Cameroun: UN COMPATRIOTE ANGLOPHONE N'AURAIT-IL PAS PU PRESIDER CE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ? :: CAMEROON United States (Fremont)
(Suite et fin)
Si j’ai bonne mémoire, il y a six postes au sommet de l’État (Président de la république, Président du Sénat, Président de l’Assemblée nationale, Premier ministre, Président du conseil constitutionnel, Président de la Cour suprême), soit un total de 6 postes. Ce qui donne une moyenne de 0,6 poste par région. Le Sud-ouest et le Nord-ouest ont mathématiquement droit à 1,2 poste (plus proche de 1 que de 2). Ils disposent d’un poste (Premier ministre) et ne peuvent donc s’estimer lésés. Même lors d’une élection, si les Camerounais des régions d’expression française votaient un francophone et ceux des régions d’expression anglaise un anglophone (puisque c’est un critère mis en avant par certains prestidigitateurs), les anglophones n’auraient aucune chance d’accéder à la magistrature suprême. Le Cameroun est un et officiellement bilingue mais avec certaines spécificités locales qu’il faut respecter tout en renforçant l’ef
LeHraut_delaJustice
Cameroun: UN COMPATRIOTE ANGLOPHONE N'AURAIT-IL PAS PU PRESIDER CE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ? :: CAMEROON United States (Fremont)
Dernière phrase :
Le Cameroun est un et officiellement bilingue mais avec certaines spécificités locales qu’il faut respecter tout en renforçant l’effectivité du bilinguisme.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun: UN COMPATRIOTE ANGLOPHONE N'AURAIT-IL PAS PU PRESIDER CE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ? :: CAMEROON
Teham WAKAM de Teham édition invité SOPIEPROD
évènement
Cameroun: UN COMPATRIOTE ANGLOPHONE N'AURAIT-IL PAS PU PRESIDER CE CONSEIL CONSTITUTIONNEL ? :: CAMEROON
actuellement sur le site