Camer.be
CAMEROUN :: Marché : Le retour du Maquereau annoncé :: CAMEROON
CAMEROUN :: ECONOMIE
  • Le Messager : Blanchard BIHEL
  • vendredi 02 février 2018 11:00:36
  • 4532

CAMEROUN :: Marché : Le retour du Maquereau annoncé :: CAMEROON

L’annonce est faite par le Ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana en visite dans la métropole économique, jeudi, 1er février 2018. Un bateau de maquereau a débarqué une certaine quantité il y a trois jours. Un autre bateau est en route.

Cette variété de poissons très prisés par les consommateurs se fait rare depuis quelques temps sur les étals de marchés et autres poissonneries. Au grand dam des consommateurs et autres ménages. « Le maquereau est rare au marché. Il faut avoir beaucoup de chance pour en trouver. L’autre jour, j’ai acheté un kilogramme à 2.000 FCFA », explique Marie T, vendeuse de poisson à la braise. A défaut du maquereau, cette commerçante propose d’autres variétés de poisson peu consommée par sa clientèle.

Cette situation pourrait relever d’un lointain souvenir annonce Luc Magloire Mbarga Atangana, en visite de travail dans la métropole économique dans le cadre de la présentation de la Foire internationale des affaires et du commerce, Fiac qui se tient du 24 mars au 8 avril 2018. « Le maquereau est en train de revenir. Un bateau a débarqué une certaine quantité il y a trois jours. On a fini de le décharger. Il y a un autre qui est déjà annoncé », selon ce membre du gouvernement.

Les raisons de cette pénurie du maquereau sur le marché qui cause du tort aux ménages n’ont pas été données. En marge de la conférence de presse de la Fiac, le ministre du Commerce a effectué une visite inopinée dans les chambres froides de l’un des importateurs de poisson au Cameroun. Visite à l’issue de laquelle Luc Magloire Mbarga Atangana a tenu à mettre un terme à la rumeur selon laquelle il y aurait une pénurie du poisson sur le marché.

« Vous avez-vous-mêmes les stocks de poissons disponibles. Vous avez certainement été frappés par la diversification des variétés de poissons disponibles. Il n’y a donc pas crise de poisson », a-t-il martelé. Aujourd’hui le consommateur camerounais a le choix entre une gamme variée de poissons qui sont disponibles en fonction du coût, et du portefeuille. C’est cela une économie moderne. Les opérateurs n’ont pas à imposer des prix ou des coûts aux consommateurs », a poursuivi le Mincommerce.

La visite s’est poursuivie dans les entrepôts de riz des importateurs situés sur la place portuaire pour également examiner les stocks de riz disponible. Pour le moment, les ménages n’ont pas de crainte à se faire. « Il y a du riz en quantité suffisante pour alimenter les populations » rassurent les importateurs.

02févr.
Lire aussi dans la rubrique ECONOMIE
Vidéo