CAMEROUN :: Consommation : Le « comeback » du maquereau :: CAMEROON

CAMEROUN :: Consommation : Le « comeback » du maquereau :: CAMEROON

CAMEROUN :: Consommation : Le « comeback » du maquereau :: CAMEROON
CAMEROUN :: Consommation : Le « comeback » du maquereau :: CAMEROON
Les importateurs de la filière poisson rassurent de la disponibilité de ce poisson sur le marché dans un mois.

Dans quatre semaines, les camerounais pourront retrouver du bon et gros maquereau dans leur plat. C’est la principale annonce faite hier, 23 janvier 2018, au cours de la concertation entre le ministre du Commerce et les acteurs de la filière poisson. Les opérateurs certifient que le maquereau très prisé des consommateurs camerounais retrouvera sa place de choix dans les congélateurs des poissonneries et autres lieux de vente. « Il se pose simplement un petit problème de maquereau qui sera bientôt réglé. Le véritable problème est la taille du maquereau », confie le Directeur général de Congelcam.

Il a ajouté que mille(1000) tonnes de maquereaux, moyenne et petite tailles a accosté hier et dès ce jour, ils seront présents dans les surfaces. Il faudra attendre un mois pour l’arrivée d’un stock plus important de 4000 tonnes en provenance de la Namibie et d’Afrique du Sud. Ce stock comprendra des maquereaux en grosses pièces sollicités par les camerounais. La pénurie du maquereau remonte à plusieurs semaines. Ce manque a plusieurs causes entre autres la rareté des devises qui entraine un problème de stocks.

Le Cameroun n’a pas pu s’approvisionner au mois de juin qui constitue la période de pêche. « Les fournisseurs n’ont pas honoré les commandes à cause du manque de finances. Les stocks n’ont pas été constitués » a expliqué le Dg de Congelcam, l’un des principaux importateurs de poisson au Cameroun. La rareté du maquereau sur le marché international à cause du réchauffement climatique est une autre raison du problème. Il faut souligner que le maquereau représente 80% du poisson importé au Cameroun.

Les opérateurs économiques de cette filière ont relevé pendant les échanges la disponibilité du poisson sur le marché. « Lorsqu’on parle du poisson au Cameroun, les gens voient seulement le maquereau pourtant le marché est suffisamment fourni en poissons de toutes variétés et de toutes tailles. Actuellement nous avons une quantité de 30 000 tonnes de poisson disponibles sur le marché toutes espèces confondues, qui peut couvrir trois mois », a précisé un importateur.

© Source : Le Jour : Cécile Ambatinda

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@