CAMEROUN :: 2018 :   POURQUOI BIYA NE QUITTERA PAS LE POUVOIR PAR LES URNES  :: CAMEROON

CAMEROUN :: 2018 : POURQUOI BIYA NE QUITTERA PAS LE POUVOIR PAR LES URNES :: CAMEROON

CAMEROUN :: 2018 :   POURQUOI BIYA NE QUITTERA PAS LE POUVOIR PAR LES URNES  :: CAMEROON
CAMEROUN :: 2018 : POURQUOI BIYA NE QUITTERA PAS LE POUVOIR PAR LES URNES :: CAMEROON
Dans cette tribune, je voudrais aller droit au but.

A chaque veille de présidentielle, s'effondrent les espoirs des Camerounais de voir Biya leur annoncer la bonne nouvelle de sa non représentation. Mais chaque élection vient, passe et nous n'apprenons toujours rien. Pourtant, il ne faut pas être sorcier pour savoir que Biya est le candidat à vie du RDPC (ayant décidé de mourir au pouvoir comme Bongo, Eyadema, etc.). Etre candidat implique qu'il a déjà "gagné", qu'il a pris la décision de se reconduire au pouvoir par tous les moyens, c'est-à-dire celui du coup d'Etat électoral et de la répression qui l'accompagne.

Dès lors, on se demande (cette fois-ci encore) où se trouve le front puissant commun ou principal de l'opposition (des oppositions) pour contrer ce scénario?  Où est cette machine électorale qui serait en train de sillonner le pays et les quartiers, pour pousser les Camerounais à s'inscrire MASSIVEMENT sur les listes électorales, afin de battre Biya dans les urnes? Mais surtout à les mobiliser pour les préparer à défendre éventuellement leur victoire, par le moyen d'une insurrection populaire par exemple?

Il y a en effet deux batailles à préparer : la victoire dans les urnes et sa défense éventuelle contre tout coup de force électoral. Comment comprendre actuellement la frénétique course pour la déclaration de candidatures sans valeur ni aucune stratégie conséquente derrière? Même les plus respectables et crédibles de ces candidats (Muna, etc.), ne sont que des candidats à la défaite, si rien n'est fait. "Ne dure pas au pouvoir qui veut mais qui peut". Ceci implique que pour dégager de ce pouvoir et envoyer définitivement à la retraite, l'auteur arrogant de ces propos, il faudrait se doter d'une solide organisation et des moyens à la hauteur des défis.  

Cette présidentielle de 2018 aurait pu être l'occasion de tourner pacifiquement une page et d'ouvrir une nouvelle, celle de la réconciliation des Camerounais et de la renaissance du pays. Qui peut encore rêver que le maintien de Biya au pouvoir puisse améliorer la situation de notre pays? Ou que c'est au-delà de sa 36ème année de présidence qu'il sera inspiré à produire un miracle? Lui qui a confisqué la solution du problème "anglophone" en radicalisant au sécessionnisme certains de nos concitoyens du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, par une politique de refus de dialogue inclusif (y compris à l'Assemblée nationale) et de répression sanglante?  
 
Est-il besoin de rappeler que depuis au moins 1990, le propriétaire du Cameroun rejette systématiquement et méprise toute proposition de retour au fédéralisme, ainsi que les appels à la décentralisation effective?  Contrairement aux cris de complot extérieur, d'inepties et de pollution des esprits organisés par un certain (Afrique) média de l'escroquerie "panafricaine", il n'existe (dans cette affaire) de complot que celui d'une politique suicidaire, menée par une certaine caste qui ne veut pas lâcher le moindre pouvoir et ses privilèges. Sauf à croire que des "forces exogènes" occidentales ont interdit aux Camerounais un dialogue national inclusif et prescrit à la place, un discours de haine de l'autre, répandu sur certains médias …

Donc, à tous ceux qui jouent à déclarer des candidatures folkloriques, je voudrais juste qu'ils soient informés que le Cameroun est une dictature, très enracinée. Les aventures solitaires sans lendemain ne sont que les alliés (inconscients?) d'une interminable dictature… Aux autres, je dis que le boycott arrange plutôt sa tranquillité. Car le renoncement ou l'inaction n'ont jamais inquiété aucun dictateur (Mugabe, Compaoré, Yaya Jammeh et Cie seraient encore aux affaires…).

Aussi, une mobilisation générale à travers le pays de tous les partis (SDF, UDC, MRC, UPC, voire de toute fraction du RDPC qui le voudrait) autour de Me Muna est-elle INDISPENSABLE, aux fins d'inscriptions massives sur les listes électorales et de préparation, dans la perspective d'un coup d'Etat électoral. Mais pourquoi Muna? Nul n'étant bien sûr parfait, cette personnalité apparait objectivement et très clairement comme le candidat de la réconciliation nationale. Ni clivant, ni antipathique, ni revanchard, le fils de l'un des artisans de la réunification Camerounaise est le mieux placé pour traiter la crise "anglophone" et dialoguer avec tout le monde (y compris avec les sécessionnistes), après plus d'un demi-siècle de présidence illégitime "francophone"... Il n'y aura pas d'alternance ni de Cameroun uni si personne ne dépasse le niveau de ses appartenances (partisane, tribale, linguistique, etc.).  Car aucun parti d'assise tribale, départementale, ou même nationale, ne peut seul battre Biya et son parti-Etat, à plus forte raison organiser une insurrection populaire.

Dans cette perspective, l'armée (en dehors de sa mission classique) aura pour devoir de suivre de bons exemples, c'est-à-dire d'accompagner les aspirations de notre peuple vers le changement et la reconstruction du Cameroun, et pas de soutenir un régime ou des ambitions d'éternisation au pouvoir.

© Correspondance De : ITONDE DIBOUA

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

camairco
CAMEROUN :: 2018 :   POURQUOI BIYA NE QUITTERA PAS LE POUVOIR PAR LES URNES  :: CAMEROON Belgium (Brussels)
ekieeeeeee ZANGALEWA.....massa et CABRAL LIBII alors.......yémaaaléééééé !!!!

c'est l'avocat de popauul que tu lances comme ça?

le man ci (on dis même que , je dis on dit que c'est lui qui a même vendu AYUT TABE ....son frangin anglophone.....
zangalewa
CAMEROUN :: 2018 :   POURQUOI BIYA NE QUITTERA PAS LE POUVOIR PAR LES URNES  :: CAMEROON Belgium (Beez)
CAMAIRCO,
La priorité pour le Cameroun et les Camerounais c'est le changement. Rien n'est encore perdu. Tous doivent s'inscrire sur les listes électorales et soutenir Muna pour préparer l'insurrection populaire., en cas de coup de force électoral.
Les Cabral Libii et autres doivent patienter.
Et pour paraphraser un certain Georges Orwell, si un peuple a toujours les mêmes dirigeants, c'est qu'il les mérite. Et à partir de là, il n'en est plus victime mais complice.
Si des opposants veulent continuer à s'embrouiller, en croyant que chacun peut battre Biya, alors, il ne faudrait plus se plaindre après.
Epervier
CAMEROUN :: 2018 :   POURQUOI BIYA NE QUITTERA PAS LE POUVOIR PAR LES URNES  :: CAMEROON Canada (Montreal)
Choisir MUNA c'est choisir "les mêmes dirigeants ".
zangalewa
CAMEROUN :: 2018 :   POURQUOI BIYA NE QUITTERA PAS LE POUVOIR PAR LES URNES  :: CAMEROON Belgium (Beez)
Epervier,
En quoi Muna est-il "les mêmes dirigeants"? C'est pour cela que Biya et son régime sont quasi-éternels. Il n' y aura jamais de candidat parfait. En dehors de celui qui est ds la tête d'Epervier , ie de son parti, de son village, etc. Bcp ont fait le procès de Fru Ndi en disant que c'est un ex RDPCiste. Si l'on ne veut pas du départ de Biya, il faudrait apporter son candidat "parfait"...
Muna est bien placé dans la situation actuelle. Ailleurs d'autres se contentent du vice président de Mugabe mais au Cameroun, on ne veut pas entendre le nom de (Tandeng)Muna. Nous devons rassembler. Après, c'est Epervier qui accusera la France ici. Donne-nous le nom de ton candidat, on verra donc.
Malchance!

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Russie 2018: Vaincre le champion en ouverture, le Cameroun dans le club fermé des 5
Russie 2018: Vaincre le champion en ouverture, le Cameroun dans le club ferm des 5
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: 2018 :   POURQUOI BIYA NE QUITTERA PAS LE POUVOIR PAR LES URNES  :: CAMEROON
CHARLY DJOM'S À COEUR OUVERT SUR L'UNITÉ NATIONALE
évènement
CAMEROUN :: 2018 :   POURQUOI BIYA NE QUITTERA PAS LE POUVOIR PAR LES URNES  :: CAMEROON
actuellement sur le site