CAMEROUN :: Médias : Bernard Njonga censuré sur Canal 2 :: CAMEROON

CAMEROUN :: Médias : Bernard Njonga censuré sur Canal 2 :: CAMEROON

CAMEROUN :: Médias : Bernard Njonga censuré sur Canal 2 :: CAMEROON
CAMEROUN :: Médias : Bernard Njonga censuré sur Canal 2 :: CAMEROON
La direction de la chaîne Tv a interdit l’émission « La Grande interview » qui recevait l’homme politique.

La Grande interview. Les journalistes de Canal 2 et les téléspectateurs sont très indignés de l’attitude du top management qui a censuré le passage de cette émission le mardi  janvier 2018. Plusieurs journalistes de Canal 2 International et les téléspectateurs de la chaine Tv sont indignés par le top management de cette entreprise. Ils n’ont pas pu regarder leur émission « préférée », La Grande interview, qui passe tous les mardis à partir 21 heures 30. Le 16 janvier 2018, le présentateur Jean Bruno Tagne devait recevoir Bernard Njonga, acteur bien connu de la société civile qui a fini en politique en créant le parti Croire au Cameroun (Crac).

En lieu et place de l’entretien annoncé depuis plusieurs jours, c’est plutôt une ancienne émission avec le colonel Didier Badjeck, chef de la division de la communication du ministère de la Défense, qui a été servie aux téléspectateurs. Or Jean Bruno Tagne, par ailleurs directeur général adjoint, était déjà installé en studio. Une censure qualifiée de «  brutale et humiliante » dans l’univers journalistique. Joint au téléphone hier, 17 janvier 2018, Bernard Njonga, candidat à la présidentielle 2018, a affirmé : « Dès 21h 25, Jean Bruno Tagne et moi étions déjà maquillés et assis sur le plateau. L’ordre d’interdiction est tombé et il n’y avait aucun interlocuteur pour nous donner des explications. Je suis choqué parce que le présentateur s’était tellement investi pour cette émission. Il a fait un tournage pendant une journée avec moi ».

Joint également au téléphone, Jean Bruno Tagne n’a pas souhaité s’exprimer pour l’instant sur cette affaire. Il préfère laisser libre cours au développement interne. Toutefois, il s’est réservé le droit de donner sa part de vérité le moment venu. Il a tenu à préciser qu’il n’acceptera pas qu’« on le fasse passer pour un non professionnel ». Au niveau de Canal 2  International, il est reproché à Jean Bruno Tagne de n’avoir pas respecté les règles édictées par l’entreprise. Dans une note, la direction précise que la validation d’un invité est soumise à une collégialité des directeurs. « La direction des programmes est le seul organe interne à Canal 2 habilité à programmer à l’antenne des bandes d’annonce des émissions après respect de la procédure. Cependant, du haut de sa responsabilité de directeur général adjoint chargé du développement, Jean Bruno Tagne a fait diffuser la bande d’annonce du programme « La Grande interview » dont il est le présentateur (...) Pire encore, ce dernier a poussé plus loin en faisant unilatéralement invité pour cette émission en direct ce mardi 16 janvier 2018 (...) Jean Bruno Tagne s’est déjà vu rappeler à l’ordre plusieurs fois », peut-on lire.

La note  ajoute d’ailleurs qu’aucune censure de cet invité de haut vol n’est envisagée. Canal 2 dit s’apprêter à le recevoir dans les règles, nous l’espérons, dans les jours à venir. » Une affaire interne à Canal 2 liée donc au non respect des procédures, selon la hiérarchie. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les journalistes de Canal 2 sont très surpris par ce revirement. « Le personnel a comme d’habitude été informé à partir de la bande d’annonce de Canal 2 et le groupe whatsapp de l’entreprise. Nous sommes choqués par  cette affaire qui ne relève que du mépris. Pourquoi avoir attendu que l’invité et le présentateur soient installés en studio avant de censurer l’émission ? Un directeur général adjoint qu’on humilie en balançant une vieille émission ?

C’est honteux ! On aurait dû le prévenir deux jours avant par respect pour sa personne et des téléspectateurs », a affirmé un journaliste sous anonymat. Un autre a pour sa part ajouté : « A Canal 2, chacun vit avec une épée de Damoclès sur la tête à cause du top management. La Grande interview, créée il y a un an et demi par Jean-Bruno Tagne, impose jusqu’ici le respect. Si on foudroie un directeur de cette manière brutale, qu’en sera-t-il lorsque ce sera notre tour simple reporter Rodrigue Tongue a lui aussi payé les frais du patronat de Canal 2. Ailleurs, le patron protège son employé. » Excluant toute pression que le Pdg subirait du gouvernement, une autre journaliste a privilégié « la piste d’une  animosité et d’une frilosité incompréhensibles à l’égard de Jean Bruno Tagne ».

En rappel, les émissions de Rodrigue Tongue ont déjà été interdites, notamment lorsqu’il a invité un leader du syndicat de médecins. Il est actuellement subtilement suspendu de l’émission « l’Arène » et paie encore les frais du passage de Vincent Sosthène Fouda dans cette émission dominicale.

© Source : Le Jour : JPN


REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Niger 2019, Cameroun 1-1 Mali: Les lionceaux U-20 se mettent en difficulté
Niger 2019, Cameroun 1-1 Mali: Les lionceaux U-20 se mettent en difficult
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Médias : Bernard Njonga censuré sur Canal 2 :: CAMEROON
S.E. ABDOU LATIF Coulibaly Ministre de la Culture du Sénégal au Festival des Continents
évènement
CAMEROUN :: Médias : Bernard Njonga censuré sur Canal 2 :: CAMEROON
actuellement sur le site