Comment la France veut arracher Joël Embiid au Cameroun :: CAMEROON

Comment la France veut arracher Joël Embiid au Cameroun :: CAMEROON

Comment la France veut arracher Joël Embiid au Cameroun :: CAMEROON
Comment la France veut arracher Joël Embiid au Cameroun :: CAMEROON
Interrogé lors d’une conférence de presse d'après-match à Londres vendredi dernier sur le choix qu'il aurait à faire à l'avenir, l'intérieur camerounais des sixers qui n'a pas encore de « nationalité sportive », n'a pas fermé la porte à l'équipe de France. Des déclarations qui secouent la planète de la balle orange.

Vers une nouvelle affaire Joël Embiid ? Cela en a tout l’air, au regard de la dernière actualité qui secoue la toile, non sans charrier commentaires, buzz, indignation et interprétations multiformes dans les rangs des amoureux du basket-ball mais aussi des fans du brillant intérieur camerounais des Sixers. Irréprochable sur les parquets, le joueur est au centre d’une histoire autour de l’éventualité pour lui, de porter un jour le maillot de l'équipe de France. Ses déclarations sur Rmc ont beau évoquer de la famille au pays de Tony Parker, si le Process rejoint un jour une sélection nationale comme le souhaitent plusieurs Français, il y a 99% de chances que ce soit celle du Cameroun. Et encore faudrait-il que les Sixers, qui lui ont quand même fait un contrat mirobolant, acceptent de le mettre à disposition d'un pays pour des échéances internationales.

A ce stade de sa carrière - et même après - son historique de blessures est encore une grosse épine dans le pied. Toujours est-il que l'infime possibilité que Joël Embiid joue avec les Bleus a été entretenue par l'intéressé lui-même en conférence de presse en marge du London game contre Boston. « Je ne viens pas de France, mais ce serait une belle opportunité. J'y ai de la famille. Pour l'instant, je n'ai pas eu d'offre, du Cameroun, de la France ou d'ailleurs, mais on ne sait jamais. »

Et ce en réponse à la question d’un journaliste français sur l’hypothèse de le voir, un jour, porter le maillot tricolore. Une hypothèse qui est bien réelle. En tout cas, la Fédération française de basket (Ffbb) a avoué samedi dernier, par la voix de Patrick Beesley, être en train d’étudier ce dossier. Rappelons qu’Embiid brille cette saison sous les couleurs du club de Philadelphie après avoir connu deux années blanches entre 2014 et 2016, et n’avoir pu jouer que 31 matches en 2016-17.

Accord monnayable

Depuis le début de l’exercice en cours, le pivot camerounais de 23 ans, tourne à 23,5 points, 10,8 rebonds et 2 contres. Assez pour en faire l’un des meilleurs de la Ligue à son poste et, sans doute, lui valoir une place au prochain All Star Game. L’idée de le voir enfiler le maillot bleu est donc séduisante. Ce n’est pas maintenant que Joel Embiid et les Français parlent d’une éventuelle sélection chez les Bleus. La presse locale rapporte que Patrick Beesley, alors directeur technique national, était entré en contact avec le jeune homme il y a deux ans et semble-t-il, « à la demande du joueur ». « Il avait manifesté son intérêt », a précisé Breesmley à L’Equipe. « Mais ce n’était pas allé plus loin.

La fédération avait répondu qu’elle aussi pouvait être intéressée, tout en établissant qu’il ne pouvait s’agir d’un accord monnayable. On a eu des expériences malheureuses, et on veut être certains qu’il y ait derrière la démarche une motivation réelle et un engagement sur le long terme », ajoute le technicien. Toujours d’après nos confrères, Boris Diaw et Nicolas Batum, deux cadres influents du vestiaire français, « auraient déjà fait du lobbying » auprès du natif de Yaoundé pour qu’il rejoigne le Team France Basket. Beesley, lui, balaie d’un revers de main les critiques qui pourraient naître d’un tel « recrutement». Rappelons que la France a souvent été très critique au sujet des naturalisations sauvages qui pullulent dans le petit monde du basket international…

« Cela n’a rien à voir », jure-t-il. « Le problème, ce sont les naturalisations sans lien, quand les joueurs prennent un passeport en 48 heures dans un pays où ils n’ont jamais mis les pieds. Embiid a un lien avec la France. » Un lien suffisamment fort pour tourner le dos à son Cameroun natal et dire oui aux Bleus ? Une chose est sûre :  un tandem Embiid-Gobert aurait de l’allure en vue de la Coupe du monde 2019 et des proches échéances de l’équipe de France. Affaire à suivre !

© Source : Le Messager : Christian TCHAPMI

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

excamerounais
Comment la France veut arracher Joël Embiid au Cameroun :: CAMEROON France (Annemasse)
"Comment la France veut arracher Joël Embiid au Cameroun"
Il fallait plutôt titrer:
"Comment le Cameroun néglige ses talents"
"Cameroun, un pays qui tue les talents"

demandez au boxeur Hassan Ndam, il a préféré porter les couleurs du Cameroun pour les JO de Rio, il a eu sa dose. C'est lui-même qui venu se plaindre devant les caméras.

Vous pensez que ces sportifs ne sont au courant de rien et qu'on peut les appâter avec des belles paroles.

Il y a deux ou trois ans, la ministre sud-coréenne des sports a été contrainte à la démission, parce qu'un skieur sud-coréen avait pris la nationalité

Le jour où au Cameroun on va dissocier la politique du sport, les talents sportifs camerounais évoluant notamment à l'étranger ne se poseront même pas la question de choisir entre leur pays natal et un autre.
excamerounais
Comment la France veut arracher Joël Embiid au Cameroun :: CAMEROON France (Annemasse)
"How France wants to snatch Joel Embiid in Cameroon"
It was better to titrate:
"How Cameroon neglects its talents"
"Cameroon, a country that kills talent"

Ask the boxer Hassan Ndam, he preferred to wear the colors of Cameroon for the Olympics in Rio, he had his dose. He himself came to complain to the cameras.

You think that these athletes are not aware of anything and that we can lure them with beautiful words.

Two or three years ago, the South Korean sports minister was forced to resign because a South Korean skier took the nationality

The day when in Cameroon we will dissociate the politics of sport, Cameroonian sports talents evolving especially abroad will not even ask the question of choosing between their native country and another.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Russie 2018: Vaincre le champion en ouverture, le Cameroun dans le club fermé des 5
Russie 2018: Vaincre le champion en ouverture, le Cameroun dans le club ferm des 5
Facebook
réclame
partenaire
Comment la France veut arracher Joël Embiid au Cameroun :: CAMEROON
CHARLY DJOM'S À COEUR OUVERT SUR L'UNITÉ NATIONALE
évènement
Comment la France veut arracher Joël Embiid au Cameroun :: CAMEROON
actuellement sur le site