Camer.be
Cameroun,Affaire Tala Voyages: Le juge Bias et son équipe sur le terrain :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Quotidien Mutations : Jean-Christophe Ongagna
  • dimanche 14 janvier 2018 10:05:30
  • 2532

Cameroun,Affaire Tala Voyages: Le juge Bias et son équipe sur le terrain :: CAMEROON

Le feuilleton relatif à l’atteinte à la propriété foncière dans l’affaire opposant la succession de Roger Kameni Tchuente, décédé le 05 juin 2007 et le fondateur de la société de transport « Tala Voyages » se poursuit. 

Mardi dernier, le juge Albert Bias et son équipe se sont rendus sur le site querellé au quartier Tongolo à Yaoundé. Ceci, afin de constater les faits reprochés à Clovis Ngasseu, propriétaire de la société « Maryland Sarl », qui jouxte celle de son défunt oncle. Dans un jeu de rôle, Eric William Gounou Djilo, représentant légal des ayants-droit de Roger Kameni Tchuente et Clovis Ngasseu, neveu du défunt, vont successivement, avec leurs témoins respectifs, répondre aux questions du juge Albert Bias, chacun essayant de donner sa version des faits sur ce dossier.

Ceci, sous le regard attentif de leurs conseils respectifs. Après avoir fait une inspection du site querellé et auditionné les deux parties, l’équipe chapeautée par le juge Albert Bias a quitté les lieux.

En rappel, suite au décès de son oncle, Clovis Ngasseu va en 2009 créer et loger sur le site utilisé par la compagnie de transport « Tala Voyages » sa société « Maryland Sarl», au profit de laquelle il aurait détourné aussi bien les recettes d’exploitation de « Tala Voyages » que les véhicules et pièces détachées de cette société de transport. Il aurait été aidé en cela par le nommé Henri Paul Tagni, mécanicien. 

Afin d’éviter la confusion, la société «Tala Voyages » va sommer Clovis Ngasseu et sa société de quitter le site dont elle est locataire d’Elise Kemgne épse Noguem et à qui les loyers étaient régulièrement versés à l’avance. L’instruction jusqu’ici n’a jamais été appliquée par le propriétaire de « Maryland Sarl». Les audiences concernant ce dossier reprennent le 13 février prochain au Tribunal de première instance de Yaoundé - Centre administratif, pour exé- cution avant dire droit.

14janv.
Vidéo