Camer.be
Cameroun :: hommage : Vincent Sosthène Fouda publie un livre incendiaire sur la mort  l'évêque de Bafia :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Darren Lambo Ebelle
  • samedi 13 janvier 2018 14:10:09
  • 3813

Cameroun :: hommage : Vincent Sosthène Fouda publie un livre incendiaire sur la mort l'évêque de Bafia :: CAMEROON

A en croire le service de communication de l'universitaire et homme politique, "Mgr Jean Benoît  Bala c'est le don de Dieu",, ouvrage theologico- journalistique, sera présenté au public , le 13 février prochain.

Dans ce dernier qui donne déjà des sueurs froides, l'auteur tance explicitement l'armée camerounaise d'avoir " "enlevé, torturé pendant deux jours" puis tué, un évêque "en sandale sans scandales.
Ci-dessous, la note de présentation du service de communication de l'essayiste Vincent  Sosthène Fouda

Mgr Jean-Marie Benoît BALA C’est le don de Dieu

C’est le titre simple et explicite que Vincent-Sosthène FOUDA donne à l’ouvrage théologico-journalistique qu’il consacre à l’évêque « en sandale sans scandale » comme il appelle affectueusement mgr Jean-Marie Benoît BALA « enlevé, torturé et assassiné » un de ces petits matin dont la date n’est pas révélée et la dépouille « larguée du haut d’un hélicoptère de l’armée camerounaise c’était le 2 juin 2017 à Ebebda dans les eaux boueuses de la Sanaga le plus long fleuve du Cameroun, fleuve qui fait aussi l’unité du Cameroun puisqu’il prend racine dans l’Adamaoua pour arroser ainsi l’ensemble du Cameroun « cette fois de sa malédiction. »

Un martyr hautement symbolique

L’Évêque originaire doublement de la Mefou et Akono, de père et de mère, oncle maternel Etoudi de l’actuel chef de l’État du Cameroun a été assassiné aprèsy avoir été enlevé par des éléments de « l’armée camerounaises » barbouzes ou militaire ? A la solde des hommes au pouvoir dont les visages et les noms sont connus, « bienfaiteurs d’une église catholique camerounaise en perte de fidélité au message évangélique ». Il est enlevé, torturé pendant deux jours et mis à mort dans un rituel dont seul le pouvoir a le secret, parce qu’il dénonce dans les cercles restreints et dans les salons pontificaux les exactions perpétrés par le pouvoir en place.
Jean-Marie Benoît Bala est présenté à la fois comme un grand témoin de la foi mais surtout comme un « martyr » dont on a besoin de miracle pour être béatifier. Au delà du catholicisme, Vincent-Sosthène FOUDA présente Mgr Jean Marie Benoît Bala comme « la voix des sans-voix » dans un pays où 76 % de jeunes sont au chômage, 65 % des terres sont contrôlées par moins de 3 % des familles au pouvoir au Cameroun. Un patriarche en pays Ekang trahit par les siens sur ses terres par les Etoudi le 7 octobre 2017 quand sa famille au sens large se retire en conciliabule pour ne décider de rien. Toute honte bue, elle ne pourra qu’adresser une lettre de remerciement au Chef de l’État !
espérance.

13janv.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo