ETONDE ETONDE Jean Patrice lève des fonds pour la construction de quatre centrales hydroélectriques dans les parties anglophone et francophone du Cameroun :: CAMEROON

ETONDE ETONDE Jean Patrice lève des fonds pour la construction de quatre centrales hydroélectriques dans les parties anglophone et francophone du Cameroun :: CAMEROON

ETONDE ETONDE Jean Patrice lève des fonds pour la construction de quatre centrales hydroélectriques dans les parties anglophone et francophone du Cameroun :: CAMEROON
ETONDE ETONDE Jean Patrice lève des fonds pour la construction de quatre centrales hydroélectriques dans les parties anglophone et francophone du Cameroun ::
ETONDE ETONDE spécialiste de l’Afrique et projet en recherche de financement à travers le monde, il s’est donné pour mandat de rechercher des financements et de l'aide à la réalisation de travaux dans le cadre des projets de construction. Après une dure année 2017, il revient au Cameroun avec des financements d’un montant de 600 millions de dollars, il a reçu nos équipes à Douala et nous lui avons souhaité en savoir d’avantage.

En quelques mots, parlez-nous de ce projet et de ce qui vous a motivé à apporter un tel financement au Cameroun et non ailleurs.

En tant que camerounais et issu des milieux défavorisés j’ai toujours eu ce soucis de voir l’éclairage dans tous les foyers et que ceci relevait d’un droit plus qu’autre choses, les besoins actuels sont croissants et il manque tellement d’infrastructures énergétique dans le continent et au Cameroun qu’en bon patriote je me devais de faire quelque chose, ayant assez de visibilité à l’international dans les milieux de la haute finance et des affaires. Je me suis dit qu’il fallait prendre mes responsabilités et m’impliquer. J’ai réussi à lever 100 millions de dollars auprès d’une banque espagnol, et 500 auprès des fonds souverains (Suisse, Espagnols, Portugais, américains, et anglais). C’est pas assez au vu des objectif que je m’étais fixé, mais ce n’est pas rien non plus, faut dire qu’il y a beaucoup de promesse et que je pourrais faire mieux, le seul signal qu’ils attendent c’est de voir la réceptivité des autorités camerounaises. Je réalise l’un de mes rêves que je porte en moi depuis de nombreuses années... En fait, depuis l'adolescence! Certes, j'ai beaucoup voyagé et j'ai fait du bénévolat à l'étranger ces dernières années. Mais je souhaitais faire une telle chose pour mon pays.

Comment a été l’accueil avec vos interlocuteurs ?

Les collectivités vous voulez dire ? ou alors l’Etat du Cameroun ? Si c’est du côté des collectivités je vous dirais que vous savez autant que moi que les camerounais sont reconnus pour leur accueil chaleureux à travers le monde principalement au Nord-ouest, Sud-ouest et à l’Est. J'ai été très bien reçue! Les gens sont sympathiques. Cela dit, j’ai parcourus toutes les régions du pays concernés par les projets hydroélectriques. Et du côté de Yaoundé même son de cloche le MINEE, n’a pas manqué de mettre toutes les ressources humaines nécessaires pour le bon déroulement des premières phases qui conduisent à l’élaboration des APS, et il attend l’approbation de sa hiérarchie pour la signature des MOU et par la suite des Conventions via le MINEPAT. En deux mots mes interlocuteurs ont bien accueilli le projet.

Quels sont vos prochains objectifs professionnels ou défis à relever?

Je dirais que je préfère resté dans le domaine que je maitrise celui des affaires, et resté utile à mon pays je ferais tout ce qui sera à mon pouvoir pour aider à changer les choses du moment ou ceci restera profitable à tous les camerounais. Ce peuple a assez souffert et il est temps que toutes les ressources et les enfants de ce pays unissent leurs efforts pour la bonne marche du pays. Il y a de l’argent ceux qui le détienne ne savent même pas ou le mettre. On le prendra donc pour se développer, les infrastructures, les services sanitaires, le secteur éducatif, l’agroalimentaire qu’il faut rapidement industrialiser.

Recommandez-vous l’expérience de mobilité internationale à d’autres jeunes ouverts sur le monde comme vous?

Sans hésitation... mais...! Faut que les jeunes africains fassent la même chose que moi je les encourage, on peut tous être milliardaires sur le continent, faut faire preuve d’audace, de créativité et d’imagination. L’argent est partout faut juste oser le prendre.

EBA Group lève 600 MILLIONS DE DOLLARS pour les projets energetiques et d’autre projets à besoin de financements

EBA Group, spécialisé dans l'Afrique, annonce avoir levé 600 millions de dollars, nettement moins que les 2500 millions initialement attendus.

ETONDE and Brothers Access Group a la cote, sous l’impulsions d’un manager dynamique il brise toute les barrières et les mythes autour de ‘’l’argent sous control’’, il vient de lever 600 millions de dollars pour des projets énergétiques au Cameroun, il promet de ne pas s’arrêter et d’aller plus loin encore.

« Il y a un engouement général pour le Cameroun, constate des Financiers.

Cette argent est déjà engagé car de sources bien introduites 4 barrages sont déjà ciblés et seront construit dans les prochains 24 moins ou 36 mois tout au plus : Les études et les travaux de construction des centrales hydroélectriques de Mali (4,8MW), Diche 1 (Wudikum) (8MW) sur la rivière Momom et Fontem (4,15MW) sur la rivière Bagwor et les différentes lignes d’évacuation de l’énergie électrique associées ainsi que les fournitures et installations des équipements sont ensemble désignés.

EBA Group est une structure crée par ETONDE ETONDE JEAN PATRICE, fondateur dans les années 2012 en Europe pour faciliter l’investissement dans le tiers-monde, l’un des tous premiers à lever des fonds dans les circuits non conventionnels pour les gouvernements africains à des fins de réalisations des projets sociaux,. Il compte aujourd’hui une équipe d’investisseurs professionnels qui peut bousculer les choses.

Avec ces fonds et les fonds futurs EBA Group entend les verser dans l’éducation, la construction, la logistique, les télécoms, les biens de consommation, la pharmacie, la santé, l’agroalimentaire ou la distribution.

Eba group n’est pas à son coup d’essai, il a déjà réalisé plusieurs investissements en occurrences au Niger, Angola, Guinée Equatoriale, Colombie. C’est un acteur panafricain qui mérite cette reconnaissance.

Plus de 300 dossiers

Pour plusieurs investissements réalisés dans le cadre de son premier fond, EBA Group estime que ses équipes regardent en tout plus de 300 dossiers actuellement.

© Camer.be : Leandre Nzie

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@