CAMEROUN :: Rumeur : Pierre De Moussy n’est pas mort :: CAMEROON

CAMEROUN :: Rumeur : Pierre De Moussy n’est pas mort :: CAMEROON

CAMEROUN :: Rumeur : Pierre De Moussy n’est pas mort :: CAMEROON
CAMEROUN :: Rumeur : Pierre De Moussy n’est pas mort :: CAMEROON
Selon sa famille, le chanteur de makossa, vedette des années 80, est encore interné dans un hôpital en Suisse.

Son  décès  a  été  annoncé  par plusieurs radios et télévisions. Selon certains confrères, Pierre De Moussy, célèbre chanteur de makossa  des  années  80,  auteur  des tubes «  Ndolo l’amour » et « Radio trottoir », serait mort le 5 janvier dernier. L’information portée par la fièvre des réseaux sociaux s’est répandue  à  une  vitesse  étonnante. Seulement, des journalistes de Radio  Balafon (basée  à  Douala)  approchés par CT, révèlent que le fils de l’artiste les aurait contactés furieux,  samedi  dernier.  Son  père n’est pas mort, leur a-t-il affirmé.

« Nous sommes  allés  au domicile familial de l’artiste au camp Yabassi pour recouper l’information. Nous y avons croisé des proches qui nous ont confirmé qu’effectivement Pierre De Moussy est encore bel et bien en vie. Il est en observation à l’Hôpital central de Genève », explique un journaliste de Radio Balafon. 

CT a joint par téléphone un autre proche  de  la  famille,  en  relation permanente avec  le  fils de Pierre De  Moussy  à  Genève.  Ce  dernier précise que le chanteur résidant en France  allait  en  Suisse  le  30  décembre dernier pour rendre visite à un ami, quand il a été victime d’ un accident de voiture.

« Après cet accident grave, il a été conduit dans un  hôpital  à  Genève,  où  il  est  en soins intensifs. Sa famille et l’ambassade  du  Cameroun  en  France ont tout de suite été prévenues », souligne  notre  source.  Hier  vers 17h, la même source a dévoilé que des nouvelles plutôt positives sur l’état de santé de l’artiste lui sont parvenues de Suisse. « Il pourrait même sortir de l’hôpital ce lundi », a-t-il conclu. En attendant plus de précisions .

© Cameroon Tribune : Monica NKODO

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@