Camer.be
Cameroun, Valorisation de notre culture : « Teki a Dibanga Milon Dibua » Une ère nouvelle se lève sur Bonateki. :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Ben BATANA
  • jeudi 14 décembre 2017 13:00:32
  • 2810

Cameroun, Valorisation de notre culture : « Teki a Dibanga Milon Dibua » Une ère nouvelle se lève sur Bonateki. :: CAMEROON

Le village Bonateki du canton Deido célèbre la sortie de son pagne, symbole de son unité et de sa force conquérante.

La chefferie était pleine au cours du point de presse donné par sa majesté Ekabouma Mdedi Njo, chef du village. Tous les Bonateki des quatre coins étaient là. Autour de leur chef. Avant tout, le chef a lancé « Teki a Dibanga » Bonateki a répondu « Milon Dibua » Debout, le point levé, il ont chanté l’hymne de Bonateki. Une sorte de chant de ralliement. Et, sa majesté Ekabouma a expliqué aux hommes des medias présents « Bonateki est un peuple de guerriers, de conquérants » un peuple qu’il appelle à rester debout vers d’autres conquêtes.

Le sujet essentiel de la rencontre était la sortie du nouveau pagne des Bonateki. Un pagne qui est le symbole de « tout bonateki, de tous les Bonateki » Une symbolique qui revêt un aspect visible et même une face cachée. Il porte en lui les aspects qui ont marqué Bonateki le long de son histoire millénaire.

Deux épées qui rappellent son passé guerrier et toujours conquérant à l’instar de la guerre de 1867 au cours de laquelle il a glané des victoires. Une panthère sous les palétuviers vient remettre à la mémoire collective que l’ancêtre des Bonateki s’habillait avec la peau de cet animal redoutable. Il y a aussi, visible sur le pagne les 9 foyers correspondant ce qu’on appelle ici les « 9 colonnes de Bonateki ».

Au cours des événements qui ont jalonné l’histoire du village, Bonateki est resté intact et inébranlable. Face à la guerre, ils ont résisté. Sa majesté Ekabouma l’a d’ailleurs victorieusement rappelé « Nous étions 9 au départ et nous sommes 9 à l’arrivée » L’occasion lui était alors donnée d’inviter à tous les Bonateki de rester unis en temps de paix comme ils l’ont été en temps de guerre. Une unité qui permettra aux fils et filles Bonateki de relever les défis de son développement. Notamment celui des jeunes et le chômage dans un village en proie à l’évolution démographique et à l’urbanisation à outrance. Au finish, la fête du pagne de Bonateki est un heureux prétexte qui s’offre à sa majesté Ekabouma Mbedi Njo de lancer un appel à tous pour un « Teki en marche avec ses 9 colonnes » La fête continue avec l’apothéose Samedi 16 décembre.

14déc.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo