Camer.be
CAMEROUN :: Sosucam : Les coupeurs de canne en grève  :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Yannick Ebosse
  • lundi 11 décembre 2017 11:50:36
  • 2943

CAMEROUN :: Sosucam : Les coupeurs de canne en grève :: CAMEROON

D’après des sources, depuis vendredi 8 Décembre 2017, les travailleurs affectés à la coupe pour le compte de la Sosucam sur le site de Mbandjock ont décidé de faire un arrêt de travail devant les conditions de travail exécrable que leur impose le top management depuis des mois. Comme premier problème qui n’a trouvé aucune solution depuis des mois il y a celui du transport personnel des sites de coupe. D’après des témoignages, les coupeurs de canne se plaignent du fait qu’après leur labeur, les véhicules affectés ou affrétés pour les transporter arrivent très tard la nuit tombée.

Ce qui ne permet pas une bonne récupération pour un meilleur rendement le lendemain. Concernant le décompte engendrant le paiement à la fin du mois, les travailleurs affectés à la coupe de canne avouent qu’ils ne sont pas rémunérés dans les limites contractuelles fixées par la Sosucam. Pire encore, le décompte serait sciemment mal fait par les comptables de la Sosucam.

Suite à cet arrêt de travail, une réunion d’urgence a été convoquée le samedi 9 Décembre 2017. Lors de celle-ci l’on notera la présence du top management, du Sous-préfet et du Préfet ainsi que des délégués du personnel. Au sortir de cette réunion, une source évoque que la résolution unanime de donner 1000 Fcfa à chaque employé affecté à la coupe de canne sera prise hors n’étant pas la seule revendication évoquée avant l’arrêt constaté.

Comme un effet de contamination, le lendemain à savoir le Samedi matin et hier (dimanche 10 Décembre 2017) devant le manque de collaboration du top management pour écouter les doléances posées et améliorer les conditions de travail, les coupeurs de canne du site de production de Nkoteng vont également emboiter le pas aux autres « camarades » de Mbandjock. Ce qui causera un arrêt de travail sur les deux sites à ce jour.

D’après des témoignages, devant l’échec des délégués du personnel lors de la réunion d’urgence à trouver une solution devant de nombreuses revendications posées, ces derniers vont être obligés de faire la coupe de canne lors de la journée du Dimanche au grand dam des employés affectés à cette tâche attendant une issue favorable à leurs revendications. Au total, d’après nos sources, ce seront un peu plus de 20 délégués du personnel presque forcé par le top management qui feront la besogne.

Pire encore, au regard de cette violation de la représentativité de ces délégués du personnel, l’autorité administrative à savoir le Sous-préfet sur ordre du Préfet vient de procéder à l’arrestation de quelques travailleurs supposés être des meneurs. Ensuite le Directeur Adjoint profitera pour « pondre » un communiqué appelant les travailleurs à rejoindre leur poste faute de quoi il sera procédé dans quelques heures à un nouveau recrutement de coupeurs de canne.

D’après des sources, ce problème va sans aucun doute déclencher des échauffourées sanglants dans les prochains jours car s’agissant des nouveaux recrutements de coupeurs de canne, qui leur fournira les machettes lorsqu’on sait que chaque travailleur en possède ?

Comme le 31 Décembre 2011 lors des émeutes qui ont fait des morts et de nombreux blessés lorsque les ouvriers réclamaient le paiement intégral de 2500 Fcfa/employés représentant les frais de viande, les gendarmes bénis par l’autorité administrative s’apprêtent à ouvrir le feu sur les employés qui ne daigneront pas accepter le diktat des dirigeants de la Sosucam. Just wait and see.

11déc.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo