Camer.be
CAMEROUN :: Arnaque au Forex : L'affaire Dieunedort Kamdem s'exporte au Canada :: CAMEROON
CAMEROUN :: RéLIGION CAMEROUN :: Arnaque au Forex : L'affaire Dieunedort Kamdem s'exporte au Canada :: CAMEROON
  • Mutations : Jean De Dieu Bidias
  • mardi 05 décembre 2017 09:40:40
  • 14154

CAMEROUN :: Arnaque au Forex : L'affaire Dieunedort Kamdem s'exporte au Canada :: CAMEROON

Un mois après avoir ouvert son église à Montréal, l’évangéliste camerounais essuie les premières flèches de la presse locale et des réseaux sociaux.

Moins de deux mois après avoir créé une chapelle de son église « La Cathédrale de la foi » à Rosemont-La-Petite-Patrie, un arrondissement de Montréal au Canada, le pasteur camerounais Dieunedort Kamdem est au centre d’une polémique médiatique. Dans un article publié le 30 novembre dernier, Le Journal de Montréal, quotidien francophone le plus diffusé en Amérique, fait part des « miracles et des prophéties de celui qu’il qualifie de « pasteur vedette de l’évangélisme camerounais (…) lors de services religieux survoltés », avant d’affirmer qu’il a « trouvé refuge au Québec pour échapper à un scandale financier dans lequel il est impliqué en Afrique ».

Il n’en fallait pas plus pour que les réseaux sociaux s’emballent. Et que les rumeurs sur une éventuelle fuite du Cameroun de l’homme de Dieu flambent. Joint au téléphone depuis le Canada, le « Général de Dieu » n’a pas souhaité s’exprimer sur la question et préfère s’en remettre aux démarches entreprises par ses conseils sur le terrain judiciaire au sujet de la fameuse arnaque au Forex, dont lui-même se dit victime après avoir investi « beaucoup d’argent ».

En effet, si le pasteur reconnaît avoir effectivement incité environ 200 de ses fidèles à souscrire à l’offre de Gesem Group, société de l’Ivoirien Kouadio Kouakou Koffi Nathan implantée en Côte d’Ivoire et au Ghana et spécialisée dans les placements financiers grâce auxquels l’on leur promettait de faire des bénéfices allant parfois jusqu’à 40% du montant investi, ses proches et lui soutiennent qu’il s’était fait flouer non seulement en investissant lui-même dans cette affaire foireuse, mais surtout en mettant à contribution ses médias, notamment sa télévision et ses radios pour sensibiliser ses fidèles sur la nécessité de souscrire au Forex.

« C’est pourquoi il avait pris l’engagement de tout mettre en  oeuvre pour que les souscripteurs soient remboursés, en déposant parallèlement des plaintes en bonne et due forme dans des juridictions compétentes aussi bien au Cameroun qu’en Côte d’Ivoire », explique un de ses communicants. Non sans brandir le contrat paraphé entre son patron et Gesem Group.

Le 31 mars 2017, Dieunedort Kamdem déposait une requête aux fins d’intervention auprès du tribunal de première instance d'Ekounou à Yaoundé, et une plainte auprès de la même juridiction contre les promoteurs de Gesem. Des procédures similaires avaient été engagées en Côte d’Ivoire. Sur place au Cameroun, la procédure piétine, tandis qu’en Côte d’Ivoire, les premières interpellations ont eu lieu, notamment celle du fameux Nathan Kouadjo, qui séjourne depuis juin dernier à la Maca, la prison historique d’Abidjan.

Pour mémoire, le pasteur Dieunedort Kamdem disait il y a quelques mois être entré en contact avec Gesem Group par l’entremise d’un de ses confrères, le révérend Patrick Yoro Kanonhon, qui a été pasteur de la « Winners Chapel » à Yaoundé, avant de retourner en Côte d’Ivoire où il officie depuis à la « God Family Church », à Abidjan.

05déc.
Lire aussi dans la rubrique RéLIGION
Vidéo