Camer.be
Cameroun: L'exercice par la femme mariée d'une profession séparée du mari :: CAMEROON
CAMEROUN :: POINT DU DROIT
  • Camer.be : Atangana Eteme Emeran
  • samedi 02 décembre 2017 13:19:24
  • 4889

Cameroun: L'exercice par la femme mariée d'une profession séparée du mari :: CAMEROON

Bonjour s'il vous plaît,  je souhaite avoir un conseil juridique.J'aimerais bien savoir ce que la loi prévoit comme droits du mari sur sa femme spécifiquement lorsqu'il s'agit du déplacement de celle ci hors du territoire national

Quelles sont les couvertures juridiques prévues par le code civil pour encadrer cela

Et pour raisons professionnelles l'employeur peut il sans le consentement de l'époux, envoyer la femme en mission hors du pays pour une certaine durée ou de façon répétitive, au mépris du préjudice causé à la famille ?

Stp donnez-moi juste des pistes car c'est assez important pour moi.

Merci bonne soirée...

Merci d'avance de m'éclairer à ce sujet.

Excellente journée

La réponse du Cabinet

C’était en 1981. Il y a trente six ans, était prise l’ordonnance n°81/002 du 29 juin 1981portant organisation de l'état civil et diverses dispositions relatives à l'état des personnes physiques, visant à promouvoir l’égalité au sein des couples au Cameroun. Pour la première fois, la femme mariée était libre de travailler et d’ouvrir un compte en son nom propre sans l’autorisation du mari. Avant ce texte, la femme mariée n’avait même pas le droit de signer un chèque sans l’accord de son époux.

Depuis cette époque, les femmes mariées ont la possibilité de travailler, d’ouvrir un compte en banque et de disposer de leurs propres revenus : autant de principes qui assurent aujourd’hui la liberté de la femme au quotidien.

Toutefois, la même ordonnance est sans équivoque : la femme est tenue de contribuer aux frais du ménage avec les revenus provenant de ce travail. De plus, si la femme mariée peut exercer une profession séparée de celle de son mari, ce dernier peut s'opposer à l'exercice d'une telle profession dans l'intérêt du mariage et des enfants (article 74 de l’ordonnance précitée). C’est dire que si ces missions de votre épouse à l’Extérieur ne rapportent rien au ménage, ou même perturbent stabilité ou ses fondements, vous pouvez manifester votre opposition à ce travail auprès du Président du Tribunal de grande Instance de votre localité qui statuera par ordonnance dans les dix jours de la saisine, après audition obligatoire de votre épouse et vous-même.

NB: Nos consultations sont gratuites

Vous pouvez également visiter notre site internet partenaire sur http://www.atangana-eteme-emeran.com ( Site en travaux)

Nous écrire à   info@camerlex.com et seumo@hotmail.com

02déc.
Lire aussi dans la rubrique POINT DU DROIT
Vidéo