Camer.be
Cameroun: LECTURE DU JOUR:  TYPOLOGIE DES DEMOCRATIES SAUVAGES. Dieu a-t-il puni les Noirs ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: LIVRES Cameroun: LECTURE DU JOUR:  TYPOLOGIE DES DEMOCRATIES SAUVAGES. Dieu a-t-il puni les Noirs ? :: CAMEROON
  • Camer.be : Avec L'auteur
  • Friday 24 November 2017 14:15:54
  • 2581

Cameroun: LECTURE DU JOUR: TYPOLOGIE DES DEMOCRATIES SAUVAGES. Dieu a-t-il puni les Noirs ? :: CAMEROON

« Le problème c’est qu’on n’a pas pu ou su porter le discours de la libération du simple slogan circonstancié de mobilisation, vers une école complète de pensée et d’action avec des termes de référence précis non seulement capables de positionner un idéal et un objectif, mais mieux de soutenir un programme institutionnel et un modèle de construction sociale. La lutte de libération s’est alors muée trop facilement, en une courroie voire en un laboratoire de production d’aventuriers introvertis.

Ces inconséquents se sont logiquement éloignés des ambitions de développement ordonné, de participation citoyenne et de promotion des libertés individuelles et collectives. Trop souvent, on a entendu des gens très simples, des femmes et des hommes engagés dès la première heure, des jeunes endoctrinés et radicalement militants s’interroger bruyamment : c’est donc pour cela que le peuple s’est battu ? C’est donc de cette façon qu’ils ont rêvé de l’indépendance et de la révolution ?

Dans le cas de la Guinée de Sékou Touré, s’il est vrai que le sort de son pays, son grand retard criant et son sous-développement résultent pour une grande partie de l’ostracisme et des sanctions qui lui furent imposés après le non retentissant à De Gaulle, il est absolument incorrect de dédouaner le leader guinéen.

Ce n’est pas pour instaurer un régime barbare, sanguinaire et totalitaire que les Africains luttaient et militaient pour l’indépendance et la rupture avec l’ancien maître. Ce n’est pas pour accepter un régime totalitaire, dictatorial et obscurantiste qui mange ses enfants et crucifie les libertés que le souffle nationaliste vibrait. Ahmed Sékou Touré a sans doute fait plus de mal au peuple guinéen que la France durant toute son occupation.

On ne rattrape pas ou jamais certaines erreurs, certains coups de tête, certaines défaillances. Combien de générations de guinéens le supposé grand nationaliste et panafricaniste a-t-il sacrifiées ? Combien de cadres, d’élites, de médecins, de professeurs a-t-il détruits, contraints à la mort à l’étranger ? Combien de ponts, d’écoles, de logements, de richesses l’homme a-t-il bradés, liquidés, gaspillés sous la protection du chapeau libérateur » ?

Mais voilà, dans le cas du Zimbabwe, comme les Africains savent tout excuser et tout justifier pour transformer leurs bêtises en quête de justice, on a entendu soutenir par quelques habitués aux fuites en avant, que les responsables de tout le malheur de ce pays, n’étaient autres que les Blancs, parce que l’ancien colonisateur n’a pas respecté les termes de référence des accords de Landcaster house qui ont produit l’indépendance. Non, c’en assez avec cette tricherie ».

SHANDA TONME

TYPOLOGIE DES DEMOCRATIES SAUVAGES

Dieu a-t-il puni les Noirs ?

L’HARMATTAN, Paris, 2016, page 30 et 32

24Nov
Lire aussi dans la rubrique LIVRES
Vidéo
;