Camer.be
Cameroun, Urgence-Atteinte à  la liberté de la presse à  Bangangté: Fermeture d'une radio qui ne fait pas l'apologie du président du Sénat :: CAMEROON
CAMEROUN :: SOCIETE
  • Camer.be : Guy Modeste DZUDIE
  • mercredi 22 novembre 2017 12:05:56
  • 1937

Cameroun, Urgence-Atteinte à  la liberté de la presse à  Bangangté: Fermeture d'une radio qui ne fait pas l'apologie du président du Sénat :: CAMEROON

Marcel Niat Njifendji aurait instruit à l’autorité administrative locale de fermer cette radio pilotée par Shialé Nagha plus connu sous le pseudonyme de Talamdjou.

Au moment où nous allions sous presse, le personnel de Acfed Radio à Bangangté et une bonne partie des auditeurs sont mobilisés devant les locaux de cette station. Ils protestent contre la mis en demeure servie par le préfet du département du Ndé et invitant à la fermeture de cette radio pour défaut de licence ou d’autorisation provisoire d’ouverture. Alors que ses promoteurs font savoir qu’un dossier a été déposé en bonne et due forme au ministère de la Communication à Yaoundé. Ils soutiennent également qu’au plan local des copies ont été remis respectivement au délégué régional de la Communication de l’Ouest à Bafoussam et au délégué départemental de la Communication à Bangangté. Suivant la loi 2015/007 du 20 Avril 2015 régissant l’activité audiovisuelle au Cameroun, il est clair à l’article 5 que ; les activités audiovisuelles doivent respecter les principes fondamentaux, notamment : - l’ordre publique et les bonnes mœurs ; - les exigences de la défense nationale ; - la forme républicaine, l’unité et l’intégrité territoriale de l’Etat, ainsi que les principes démocratique régissant la république ; - la dignité de la personne humaine ; - le pluralisme de l’expression des courants de pensées et d’opinions; - le Bilinguisme ; - l’égalité des citoyens et la non discrimination. Face à cette loi, il est difficile de dire avec exactitude où se trouve le problème fondamental de Acfed Radio. Cette radio dirigée par Shialé Nagha payerait le prix de son indépendance. Surtout qu’elle semble ne pas fait l’apologie du président du Sénat,

Marcel Niat Njifendji. Celui-ci est d’ailleurs promoteur d’une autre radio émettant à Bangangté. Il s’agit de Medumba Fm. Faut-il noter que courant le mois de février 2017, Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication, avait également engagé la fermeture de Nganté Fm, une radio mise sur pied par Courtes Ketcha, maire de la commune de Bangangté. Cette radio destinée à la promotion du développement local avait été fermé pour des raisons qui restent floues. Mais dans l’opinion à Bangangté on y voir la main invisible de Marcel Niat Njifendji. Il en de même pour le cas de Acfed Radio. Pour l’instant, les auditeurs et le personnel de cette radio ne veulent pas se laisser faire…

22nov.
Lire aussi dans la rubrique SOCIETE
Vidéo