Camer.be
FRANCE :: La Diaspora Banen prend des engagements à  Paris :: FRANCE
FRANCE :: DIASPORA
  • Habeas Corpus : Samuel Mben Mben
  • jeudi 16 novembre 2017 13:00:28
  • 5499

FRANCE :: La Diaspora Banen prend des engagements à  Paris :: FRANCE

En prélude à la grande soirée organisée par l’association Nikoul de France, s’est tenue au 45, Boulevard Diderot à Paris, en France, la 3e et dernière journée de réflexion de la diaspora Banen en Europe. Les questions liées au développement et à l’éducation étaient à l’ordre du jour.
 
Après une courte prière dite par Blondine Oumben de Bruxelles, le mot de bienvenue a été prononcé par Christiane Ngoué, présidente en exercice de l’association Nikoul de France. Elle s’est dit heureuse de recevoir à Paris toutes les délégations ayant effectué le déplacement pour non seulement participer à la 3e et dernière journée de réflexion de la diaspora Banen en Europe et assister à la grande soirée culturelle prévue dans la soirée.
 
Le Président du comité d’organisation, Jean Marc Pitchou-Behalal, un homme qu’on ne présente plus au sein de la diaspora banen, lui a emboîté le pas. Au-delà des réunions des associations, dira-t-il, il manquait un cadre de réflexion de la diaspora Banen en Europe. C’est pour cette raison qu’il était urgent de mettre sur pied une plate forme de réflexion dont les objectifs consistent à compléter le travail fait par les associations et débattre sur des questions liées au développement.
 
Deux secrétaires de séance ont été désignés. Il s’agit de Samuel Mben Mben/ (Liège/ Belgique) et du Dr Gisèle Nissak (Paris/ France). Tour à tour, les participants se sont présentés, question de faire connaissance les uns les autres et de raffermir les liens de solidarité et de fraternité entre sœurs et frères Banen de la diaspora. Dans le compte rendu des deux premières journées de réflexion tenues les 3 mars et 10 juin 2017 en Allemagne, Jean Marc Pitchou- Behalal a présenté plusieurs projets évoqués lors desdites rencontres.

Il s’agit notamment du projet de l’Université de la Makombe, dont le siège sera à Ndiki nimeki et une annexe à Yingui , du Centre de santé à Ndokbissoung (Nitoukou),de la remise de matériels scolaires et tables bancs à Yingui et à Mossè par l’Asbl Kalara de Bruxelles, d’un site internet grandeur nature qui permettrait les échanges entre les Banen, d’un documentaire sur les rites Banen qui pourrait être conservé dans les musées et considéré comme un des patrimoines Banen. Un CD de tous les artistes Banen, sous la férule la virtuose Carole Bakotto, a également été envisagé lors des rencontres de Herne en Allemagne.
 
Trajectoire et vision associative

L’ancien président de l’association Nikoul de France, Raymond Mandjeck a présenté les projets de l’association Elatan Na Adeni qui promeut les actions de développement dans l’arrondissement de Nitoukou. Cette association a également pour ambition de soutenir financièrement les projets de développement au travers de la microfinance. Moctar Badadi de Liège a parlé de son Asbl « Coup de pouce » qui œuvre en faveur des couches sociales défavorisées ; avec un accent particulier sur la santé. «Le projet de construction du Centre de santé de Ndokbissoung me tient à cœur. Et pour ce faire, j’organise des soupers à Liège pour récolter des fonds. J’ai déjà engrangé plus de 6000 euros, mais je crois qu’il en faut un peu plus pour la réalisation de ce projet. C’est pour cette raison que j’ai besoin de votre soutien », a-t-il dit.
 
Paul Otam pense que tous les appuis aux projets devraient être centralisés et bien coordonnés pour  un meilleur suivi. Michel Mougnok, Sa Majesté Camille, Lombi, tous de France, et Célestin Mbel de la Russie ont abondé dans le même sens. Ils sont même allés plus loin en suggérant que la présente plate forme des Banen de la diaspora soit transformée en une structure légale ; avec un siège, un bureau et des membres qui versent une cotisation annuelle. Jonas Beleho, président de l’association Hekok des Banen du Benelux, a précisé qu’il faut juste formaliser ladite plate forme qui participe d’une dynamique associative. Pour lui, le sujet devrait préoccuper  les uns et les autres avant la tenue de la prochaine rencontre. Il a conclu en disant que l’unité des Banen au travers de ladite structure devrait être le principal leitmotiv.
 
C’est dans ces entrefaites que Jean Marc Pitchou-Behalal, Jonas Beleho, Michel Mougnok, Dr Madeleine Johnson,  Dr Ghislain Mouil Sil et Dr Célestin Mbel ont été désignés comme ceux qui devront impulser cette nouvelle dynamique à l’échelle internationale afin de lui donner un contenu viable et fiable. La prochaine rencontre aura lieu en mars 2018 à Bruxelles.

 

16nov.
Lire aussi dans la rubrique DIASPORA
Vidéo