Cameroun, New Deido:L’insécurité gagne du terrain :: CAMEROON

Cameroun, New Deido:L’insécurité gagne du terrain :: CAMEROON

Cameroun, New Deido:L’insécurité gagne du terrain :: CAMEROON
Cameroun, New Deido:L’insécurité gagne du terrain :: CAMEROON
Coups de vol et autres braquages, les habitants ont perdu le sommeil. Situé dans l’arrondissement de Douala 1er, le quartier New-Deido n’est pas épargné par l’insécurité grandissante dans la métropole économique. 

Il y a moins de deux semaines, les câbles de camtel installés dans ce quartier ont été sectionnés par des hommes sans foi ni loi « C’était à une heure avancée de la nuit, j’ai entendu des bruits, lorsque je suis sorti, j’ai aperçu des gens qui descendaient des poteaux. J’ai essayé de réveiller les voisins, mais personne n’est sorti », raconte Théophile Ngnitcheu, habitant du quartier. Près de 200 mètres de câbles de l’opérateur des télécommunications ont ainsi été emportés par ces hors-la-loi qui alimentent parfois le marché noir. 

Le vol des motos et autres agressions sont récurrents, poursuit notre interlocuteur. Qui pense que l’absence d’éclairage favorise l’insécurité dans ce quartier populaire. « Vous savez que les voleurs profitent de l’obscurité pour opérer en toute quiétude. L’obscurité va de pair avec l’insécurité ; il est peu conseillé de se balader à une certaine heure de la soirée au risque de se faire agresser », fait observer notre interlocuteur.

Pour faire face à cette insécurité, les jeunes du quartier ont tenté en vain de mettre sur pied un comité de vigilance. Qui malheureusement a échoué. Raison évoquée l’absence d’un chef de quartier ou chef de bloc pour encadrer cette initiative. L’absence de chef préoccupe les habitants de ce quartier. « C’est regrettable! Lorsqu’un quartier n’a pas de chef, c’est comme une famille qui n’a pas de père. Lorsque nous avons des soucis, on ne sait pas chez qui nous adresser», se plaint un autre habitant

Parmi le chapelet des problèmes que soulèvent ces habitants, il y a l’insalubrité qui y a également fait son lit. Les eaux souillées stagnent en route. Une eau de couleur noirâtre ruisselle le long de la route. Comme ce quartier, la plupart des quartiers de la métropole économique font face à une insécurité grandissante dû à l’absence d’éclairage, l’insalubrité et des routes impraticables sont le lot quotidien de ses habitants.

Samedi, 4 novembre dernier, une esquisse de solution pour sortir le quartier New-Déido du noir a été apportée, à travers la rétrocession des lampadaires aux riverains. Près d’une vingtaine de lampadaires ont été installées et quinze autres réhabilités. Cérémonie présidé par le maire de la commune d’arrondissement de Douala 1er, Jean-Jacques Lènguè Malapa. Pataugeant dans les eaux souillées, le chef de l’exécutif communal de Douala 1er a dû apprécier les tristes et dures réalités de ses électeurs de New-Deido. Ces lampadaires sont destinés à améliorer l’éclairage public et réduire l’insécurité ambiante. « Celui qui donne la lumière réduit l’insécurité», a-til déclaré. Reste à savoir si, à leur tour, ces lampadaires ne seront pas vandalisés?

Le vandalisme est dans l’Adn de certains quartiers de Douala. Tout le monde connaît les points de vente des matériaux volés. Mais rien n’est fait pour stopper de banditisme à ciel ouvert.

© Quotidien Le Messager : Blanchard Bihel

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun, New Deido:L’insécurité gagne du terrain :: CAMEROON
Martial BISSOG en causerie avec SOPIEPROD VOL 1
évènement
Cameroun, New Deido:L’insécurité gagne du terrain :: CAMEROON
actuellement sur le site