CAMEROUN :: Le risque d’une instabilité politique inquiète :: CAMEROON

CAMEROUN :: Le risque d’une instabilité politique inquiète :: CAMEROON

CAMEROUN :: Le risque d’une instabilité politique inquiète :: CAMEROON
CAMEROUN :: Le risque d’une instabilité politique inquiète :: CAMEROON
Tout au long de sa note d’analyse sur l’économie camerounaise, Standard & Poor’s évoque une crainte principale. Il ne s’agit aucunement d’une probable «déstabilisation» du pays, à causes des tensions dans les régions anglophones du Cameroun, ou encore les exactions de Boko Haram dans la partie septentrionale ; mais davantage du risque d’instabilité politique, notamment en rapport avec le processus d’alternance à la tête de l’Etat.

«La centralisation marquée du pouvoir décisionnel et le processus de succession à la présidence non testé auparavant constituent, selon  nous, un risque majeur», soutient l’agence de notation américaine. En effet, Standard & Poor’s Global Ratings croit que «les risques liés à la succession du président de la République restent élevés».

«Nous nous attendons à ce que le Président Paul Biya reste au pouvoir jusqu’aux prochaines élections prévues fin 2018.

Nous pensons que les risques liés à la stabilité politique existent, notamment compte tenu du manque d’expérience du pays en matière d’alternance politique (le Président Paul Biya est au pouvoir depuis 1982) et de la présence de différentes communautés ethniques, religieuses et régionales dans le pays», analyse S&P.

A en croire cette agence de notation, les notes «B» attribuées à la dette souveraine à long et à court terme du Cameroun, pourrait même être revue à la hausse si cette inquiétude quant à la succession à la tête de l’Etat se dissipe.

«Nous pourrions relever les notes si notre opinion à l’égard des institutions du Cameroun devait s’améliorer considérablement, à savoir si plus de transparence et de certitude quant à la succession à la présidence venaient à apparaître», apprend-on.

© Source : L'OEIL DU SAHEL : BRM

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Le risque d’une instabilité politique inquiète :: CAMEROON
Martial BISSOG en causerie avec SOPIEPROD VOL 1
évènement
CAMEROUN :: Le risque d’une instabilité politique inquiète :: CAMEROON
actuellement sur le site