Cameroun, Clbration: Les enseignants  lhonneur :: CAMEROON

Cameroun, Clbration: Les enseignants lhonneur :: CAMEROON

Cameroun, Clbration: Les enseignants  lhonneur :: CAMEROON
Cameroun, Clbration: Les enseignants lhonneur :: CAMEROON
Ce jeudi matin, Alain P., élève en classe de terminale A4 espagnole, dit ne pas être pressé de quitter son lit. En effet, ce 5 octobre est la Journée mondiale des enseignants. Du coup, aucun cours ne sera dispensé de la journée. 

Pour les principaux concernés, c’est l’occasion idoine pour poser sur la table tous les problèmes liés à leur corps de métier. Entre les difficultés d’avancement, les rappels non payés et les difficiles conditions de travail, tout va certainement y passer. 

Pour cela, dans les lycées, des tables rondes et des conférences sont organisées sur le thème : «Enseigner en liberté, autonomiser les enseignants ».

La Journée internationale des enseignants, ce n’est pas que la discussion, c’est aussi la célébration. Dans des établissements d’enseignements primaire et secondaire de Yaoundé, des enseignants ont réuni d’importantes sommes d’argent pour organiser « la fête ». «Après la conférence-débat qui aura lieu en matinée, nous avons prévu un petit cocktail pour communier avec nos collègues», renseigne Hervé N., enseignant de philosophie dans un collège de la place.

Si pour certains instituteurs la date du 5 octobre n’est qu’une occasion de boire et de faire la fête, pour d’autres, elle continue de marquer la célébration de l’anniversaire de la signature de la recommandation Oit/Unesco de 1966 concernant la condition du personnel enseignant. Ce rappel historique est d’autant plus important que cette année coïncide avec le 20ème anniversaire de ladite recommandation.

© Quotidien Mutations : Vanessa Bassale

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Demandes d’explication pour Broos, Tchami et Toko Ekambi
Demandes dexplication pour Broos, Tchami et Toko Ekambi
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun, Clbration: Les enseignants  lhonneur :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
Cameroun, Clbration: Les enseignants  lhonneur :: CAMEROON
actuellement sur le site