Forme de l’etat : Les Camerounais pour la fédération :: CAMEROON
Forme de l’etat : Les Camerounais pour la fédération :: CAMEROON

Forme de l’etat : Les Camerounais pour la fédération :: CAMEROON

Forme de l’etat : Les Camerounais pour la fédération :: CAMEROON
Forme de l’etat : Les Camerounais pour la fédération :: CAMEROON
Selon un sondage réalisé par le Nkafu Policy, un  think-tank camerounais apparenté à la fondation Denis & Lenora Foretia basée dans le 6e arrondissement de Yaoundé, la majorité des personnes interviewées (60, 2%) préfèrent le système fédéral, en lieu et place du système unitaire en vigueur. Sur le plan national, le fédéralisme est prôné dans les proportions suivantes: 47,7% (Centre/ Sud/Est); 42,9% (Adamaoua/ Nord/Extrêmenord); 68,3% (Littoral/Ouest); et 96,1% (Nord-ouest/Sud-ouest).

Dans le même ordre d’idées, 44% des sondés se réclamant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RPDC) préfèrent un système fédéral. Naturellement, la majorité des Camerounais (93, 5%) militent en faveur de l’autonomie budgétaire des régions. Plus spécifiquement, 52% recommandent une autonomie complète alors que 41% suggèrent qu’elle soit placée sous la supervision du pouvoir central de Yaoundé. En majorité (91,8%) encore, ils sont contre la nomination des gouverneurs de région, et préfèrent qu’ils soient élus.

75,2% des personnes se réclamant du RDPC pensent de cette façon. Pour arriver aux conclusions, 669 Camerounais âgés d’au moins 20 ans ont été interrogés. Face aux réserves exprimées sur cet échantillon par les experts présents le 27 juillet dernier lors de la présentation des résultats de l’enquête, Melaine Nsaikila, l’analyste qui a conduit l’étude, a expliqué que «cet échantillon a été pondéré et équilibré afin de prendre en considération les estimations démographiques de 2013 par âge, sexe, région d’origine et statut socioéconomique» avant d’ajouter que de ce fait, «la marge d’erreur, basée sur l’ensemble de la taille de l’échantillon, est de plus ou moins 4 points de pourcentage».

Pour mettre fin à la crise sociopolitique des années 1990, des assises regroupant le pouvoir, l’opposition et la société civile se sont tenues à Yaoundé. Les principaux éléments qui avaient fait consensus ont été traduits dans la constitution de 1996. Ils étaient notamment relatifs à l’instauration d’un Etat décentralisé. Mais plus de 20 ans après, la décentralisation est loin d’être réelle. Les Conseils régionaux sont par exemple toujours attendus.

© Source : Integration.org : AO

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Volleyball, Yvette Moukouri: "Le résultat est là"
Volleyball, Yvette Moukouri: "Le résultat est là"
Facebook
réclame
partenaire
Forme de l’etat : Les Camerounais pour la fédération :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
Forme de l’etat : Les Camerounais pour la fédération :: CAMEROON
actuellement sur le site