Cameroun, CES de Makour: Des enseignants ports disparus :: CAMEROON

Cameroun, CES de Makour: Des enseignants ports disparus :: CAMEROON

Cameroun, CES de Makour: Des enseignants ports disparus :: CAMEROON
Cameroun, CES de Makour: Des enseignants ports disparus :: CAMEROON
Depuis le début de l’année scolaire le 4 septembre dernier, aucun professeur n'est visible. L'école reste fermée et les parents des enfants sont dans le désarroi total.

Le gouverneur de la région du Sud, M. Félix Nguelé Nguelé était descendu le 5 septembre dernier dans la ville de Kribi afin de vérifier par lui même l'effectivité de la rentrée scolaire dans le département de l'Océan. Seulement, la visite du numéro un de la région ne s'est limitée qu'aux établissements au centre urbain de la ville de Kribi. Aucun établissement excentré n'a reçu l'honneur d'accueillir Felix Nguelé Nguelé dans son enceinte. 

Pourtant, si le gouverneur avait décidé de faire une vraie mission d'inspection, il serait allé dans des arrières coins du département et aurait certainement pris en main la situation tragique du Ces de Makouré 1, une localité située à 32 kilomètres du chef-lieu du département de l'Océan, sur la route qui mène à Bipindi. En effet, les élèves du Ces de Makouré sont en "congé technique". Depuis le début de cette année scolaire, aucun enseignant n'a été visible et depuis, l'école est fermée.

Les hautes herbes et la broussaille envahissent les lieux, abritent quelques lézards et autres bêtes sauvages. Pas un seul chat en vue ce mardi 26 septembre. Seul le pépiement des oiseaux symbolise une trace de vie dans cet espace d’acquisition du savoir et de la connaissance.

Après renseignements, le collègn'a jamais ouvert ses portes depuis la rentrée. <<Il n'y a même pas eu de rentrée des enseignants ici. Rien. Nous croyions que le personnel devait arriver en retard comme d'habitude. Mais après trois semaines, le constat est clair. C'est le congé permanent au Ces de notre village. Nous ne savons pas comment faire à cette heure-ci. Nous sommes perdus>>, explique un parent qui ajoute, amer, <<c'est terrible. Même quand ils viennent, nos enfants ne font pas des cours normalement. Un professeur peut même faire un mois sans dispenser des cours, et à la fin vous entendez que ces élèves ont réussi aux examens officiels. Et tout cela à cause de cette manie des politiciens qui consiste à donner des réussites aux enfants, alors qu'ils ne les méritent pas. C'est le résultat du faible niveau de nos enfants>>. 

Dans la localité, les parents sont en colère, et un doigt accusateur est pointé sur M. Bikanda, le délégué départemental des enseignements secondaires de l'Océan, qui est un fils du village et qui, malgré cela, n'a rien fait pour améliorer la situation. <<Le délégué  veut être la seule élite du village en abrutissant nos enfants, tandis que ses enfants ne sont pas là et suivent des cours dans les meilleures écoles du pays>>, fulmine un villageois, très courroucé.

Certains cadres de la délégation départementale des enseignements secondaires de l'Océan estiment que des enseignants n'ont pas été affectés pour cette rentrée scolaire, tandis que d'autres disent ne pas être au courant de cette situation. Une situation qui est d'actualité dans plusieurs localités du département.

L'école publique de Gwap est encore sans directeur, tandis que d'autres établissements scolaires ont un enseignant qui est en même temps directeur et seul enseignant pour un cycle complet.Et plusieurs établissements scolaires du département de l'Océan ont des enseignants affectés qui préfèrent résider à Kribi afin de vaquer à d'autres activités, tout en continuant d'émarger dans les caisses du Trésor public, bien souvent avec la complicité de leurs hiérarchies respectives qui reçoivent des prébendes de cette grosse arnaque. Dans bien des cas, des autorités administratives ont été informées de cette situation, mais rien n'a été fait. Elles préfèrent regarder dans la direction opposée, les poches pleines. L'éducation des enfants du village est hypothéquée aujourd'hui, et si rien n'est fait, c'est une année blanche non déclarée qu'il y'aura dans cette localité, dans l'indifférence totale.

© Quotidien Le Messager : Svre Kamen (Cp)

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
58ème Coupe du Cameroun: 1500 euros pour Alain Nandjou sacré homme du match
58me Coupe du Cameroun: 1500 euros pour Alain Nandjou sacr homme du match
Facebook
réclame
Ruth KOTTO RACONTE SON VOYAGE DES USA by SOPIEPROD TV
évènement
Cameroun, CES de Makour: Des enseignants ports disparus :: CAMEROON
actuellement sur le site