Cameroun,Passation de commandement  Bandja, Les rivalits de la chefferie Fondjomekwet : une patate chaude pour le nouveau sous-prfet :: CAMEROON

Cameroun,Passation de commandement Bandja, Les rivalits de la chefferie Fondjomekwet : une patate chaude pour le nouveau sous-prfet :: CAMEROON

Cameroun,Passation de commandement  Bandja, Les rivalits de la chefferie Fondjomekwet : une patate chaude pour le nouveau sous-prfet :: CAMEROON
Cameroun,Passation de commandement Bandja, Les rivalits de la chefferie Fondjomekwet : une patate chaude pour le nouveau sous-prfet :: CAMEROON
La tentative d’assassinat perpétrée contre le maire Barthélemy Djimgou fait partie des questions chaudes que devra gérer le nouveau sous-préfet de Bandja dont l’installation aura lieu ce 3 octobre 2017. Le décret présidentiel n° 2017/461 du 4 septembre 2017 a confié les commandes de l’arrondissement de BANDJA à Fofié Christophe.

Ce premier weekend du mois d’octobre 2017, Barthélemy Djimgou, maire de la commune de Bandja et prince à la chefferie de Fondjomekwet, a une fois de plus porté sa casquette de président des cercles des élites de ce village à Douala. 

Une manière de traduire que la lettre commise contre lui par Djoumbissié Kamga, Fo’o des Fondjomekwet pour lui interdire d’accéder au espace communautaire ne produit aucun effet. En effet, il se pourrait que le monarque s’acharne contre Barthélemy Djimgou Kamga, prince du même village, maire de la Commune de Bandja et président du Syndicat des communes du Hauts-Nkam. Autre dossier épineux à gérer par Fofié Christophe porte sur la volonté d’autonomie de certains villages comme Balafi dans cet arrondissement. L’insoumission de certains chefs de 3e degré au niveau de Fondjomekwet reviendra sur la table. La question de la mise pied d’un comité de développement fiable au niveau du groupement Bandja sera aussi à l’ordre du jour. Sans oublier des questions classiques liées à la sécurité des personnes et des biens.

Aussi de Fondjomekwet, faut-il rappeler qu’également de sources fiables au niveau de la brigade de gendarmerie de Bandja, un homme qui se présente comme émissaire du chef du village, a avoué été commis pour assassiner Barthélemy Djimgou, au motif qu’il «est rebelle à l’autorité du chef du village». Et que comprendre de cette rébellion ? Certains ressortissants de Fondjomekwet n’apprécie pas le fait que Djimgou Kamga ait fait servir par voie d’huissier une sommation interpellative pour s’indigner du fait qu’un dimanche des serviteurs du chef du village ont pénétré sa concession au motif qu’une partie de cette parcelle devrait être rétrocédé au patrimoine global du village car elle héberge des « objets symboliques et communautaires ». Après cet incident, le sous-préfet de l’arrondissement de Bandja est descendu sur les lieux pour enquête. Un rapport a été transmis à la hiérarchie préfectorale. 

Cette dernière a demandé, sans succès, au Fo’o Yves Djoumbissié de revenir à des meilleurs sentiments à l’égard de son frère. Mais l’ancien sous-préfet de Bandja a été muté à Jakiri sans avoir résolu ce conflit. Christophe Fofié aura-t-il l’étoffe suffisant pour y tabler ? Pourra6t-il ramener les adversaires du maire Djimgou à l’ordre ? Surtout que depuis 2014, il ne cesse de récolter des lauriers sur la scène nationale et internationale. Tout ceci lié à son engagement pour la promotion de la décentralisation à travers la bonne gouvernance locale et le développement durable. 

C’est ainsi que courant le mois de mai 2017, il a été couronné pour la troisième consécutive par le comité scientifique du prix de l’excellence africaine comme meilleur manager communal du Cameroun et coopté comme membre honoraire de cette organisation panafricaine. Curieusement, ces prouesses ne sont pas accueillies favorablement par certains de ces proches, en occurrence son frère, le Fo’o Yves Djoumbissié Kamga de Fondjomekwet. Celui-ci serait même engager à s’opposer au renouvellement du mandat de Dimgou Kamga comme maire de la commune de Bandja. D’ailleurs courant 2015, lors des opérations de renouvellement des organes de base du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), Yves Djoumbissié Kamga n’a jamais été favorable à la candidature de Barthélemy Djimgou Kamga à la tête de la section locale du parti de Paul Biya. Et ce n’est pas tout.

© Camer.be : Guy Modeste DZUDIE

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
OM 2-2 PSG:  Njié Clinton décisif
OM 2-2 PSG: Nji Clinton dcisif
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun,Passation de commandement  Bandja, Les rivalits de la chefferie Fondjomekwet : une patate chaude pour le nouveau sous-prfet :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
Cameroun,Passation de commandement  Bandja, Les rivalits de la chefferie Fondjomekwet : une patate chaude pour le nouveau sous-prfet :: CAMEROON
actuellement sur le site