BELGIQUE :: RFI et GPAL sarrachent Edouard Elvis Bvouma : Concidence ou guerre de prix littraires ? :: BELGIUM

BELGIQUE :: RFI et GPAL sarrachent Edouard Elvis Bvouma : Concidence ou guerre de prix littraires ? :: BELGIUM

BELGIQUE :: RFI et GPAL sarrachent Edouard Elvis Bvouma : Concidence ou guerre de prix littraires ? :: BELGIUM
BELGIQUE :: RFI et GPAL sarrachent Edouard Elvis Bvouma : Concidence ou guerre de prix littraires ? :: BELGIUM
Quand les promoteurs de prix littéraires se marchent sur les pieds, cela peut produire des étincelles, des étoiles et même des stars. Le cas d’Edouard Elvis Bvouma nous est donné ici en exemple.

Le 24 septembre dernier, le nouveau lauréat du prix RFI Théâtre était annoncé. Son nom : Edouard Elvis Bvouma, jeune auteur camerounais plutôt bien connu sur la scène du théâtre francophone.

Quelques heures après la publication du communiqué officiel sur le site de la radio, une note de lecture signée Edouard Elvis Bvouma sur un roman primé à l’édition 2014 des Grands Prix des Associations Littéraires était mis en ligne ("La’afal. Ils ont dit…", de Charles Salé).

Edouard Elvis Bvouma avait alors produit ledit texte en qualité d’administrateur du Grenier Littéraire, l’association qui avait proposé le livre de Charles Salé aux GPAL 2014 – le Grenier Littéraire qui devait par ailleurs être honorée de l’Asso-Prize 2015.

Résultat de cette petite "embrouille communicationnelle", les moteurs de recherche ont affiché pendant de longues heures deux "unes" d’intérêts divers se disputant le lectorat, comme on peut le voir sur l’image. Les lecteurs qui ont été voir le texte GPAL ont pu constater que la note de lecture d’Edouard Elvis Bvouma a été publiée sur la même lignée qu’une série d’argumentaires rédigés par des associations, et qui portaient sur des œuvres ayant été primées aux GPAL.

Précision était d’ailleurs faite que la Maison de la Culture Québec – Cameroun avait déjà vu publiée sur cette tribune sa note de lecture sur "AFANE – Forêt Equatoriale", d’Eric Mendi, tout comme l’argumentaire du Club Kwame Nkrumah en faveur des "Textes et documents du Cameroun (1815 – 2012)", de Magloire Ondoa. Le texte du Grenier Littéraire était donc le troisième du genre. Seulement le timing de cette publication ne semble pas avoir été choisi au hasard, même si la probabilité d’une pure coïncidence reste encore malgré tout envisageable.

© Correspondance : Latifa Bieloe

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Demandes d’explication pour Broos, Tchami et Toko Ekambi
Demandes dexplication pour Broos, Tchami et Toko Ekambi
Facebook
réclame
partenaire
BELGIQUE :: RFI et GPAL sarrachent Edouard Elvis Bvouma : Concidence ou guerre de prix littraires ? :: BELGIUM
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
BELGIQUE :: RFI et GPAL sarrachent Edouard Elvis Bvouma : Concidence ou guerre de prix littraires ? :: BELGIUM
actuellement sur le site