Cameroun, Dieudonné Ngaha « L’important est de choisir la formation qui sera la mieux adaptée à votre profil et à vos objectifs professionnels » :: CAMEROON
Cameroun, Dieudonné Ngaha « L’important est de choisir la formation qui sera la mieux adaptée à votre profil et à vos objectifs professionnels » :: CAMEROON

Cameroun, Dieudonné Ngaha « L’important est de choisir la formation qui sera la mieux adaptée à votre profil et à vos objectifs professionnels » :: CAMEROON

Cameroun, Dieudonné Ngaha « L’important est de choisir la formation qui sera la mieux adaptée à votre profil et à vos objectifs professionnels » :: CAMEROON
Cameroun, Dieudonné Ngaha « L’important est de choisir la formation qui sera la mieux adaptée à votre profil et à vos objectifs professionnels » :: CAMEROON
Directeur de l’Institut supereiur Mony Keng de Bafoussam, il explique la vision qui a conduit à la performance de cet Ipes comme 1er national au Bts 2017.

Comment justifier qu’après juste deux années d’existence l’institut privé Mony Keng de Bafoussam soit classé 1er aux examens national de Bts par le ministre de l’Enseignement supereiur ?

La poursuite d’études dans l’enseignement supérieur est aujourd’hui une voie devenue « normale » au Cameroun, le statut étudiant devenu commun. L’inscription dans l’enseignement supérieur est une continuation logique de la scolarité qui a pour conséquence que les étudiants ne s’interrogent pas systématiquement sur leurs projets personnels. Mais depuis quelques années, engagées dans la voie de l’Emergence, tout est mis en œuvre pour la professionnalisation des enseignements dans le supérieur. La réussite de cursus pour l’obtention de l’examen national de Brevet de technicien supérieur à l’Institut supérieur privé Mony Keng de Bafoussam de Bafoussam est l’affaire de tous les membres de cette communauté éducative. Nous constituions une chaîne à plusieurs maillons efficaces. Ce succès marqué par un pourcentage de plus 91% aux examens de Bts dans toutes les filières confondues et rang de 1er établissement au Cameroun pour le compte de la session de 2017, est également corrélée à la définition d’un projet professionnel, ceux qui réussissent sont plus fréquemment des étudiants qui ont choisi leur filière relativement à un projet professionnel. D’où la floraison des filières de Bts. Au niveau du complexe de la SOCINAH, suivre une formation vous permettra de vous perfectionner dans votre métier, de développer des compétences supplémentaires et de mieux répondre aux attentes du marché de l’emploi. L’important, selon la vision du promoteur de la SOCINAH, Me Paul Nanfah, est de choisir la formation qui sera la mieux adaptée à votre profil et à vos objectifs professionnels. Ce promoteur croit en ce qu’il fait. Il est habité par la crainte de Dieu. C’est un fervent chrétien catholique. Il est assez rigoureux et tient à s’insuffler cet élan à ces collaborateurs. Encadrer la jeunesse constitue une passion pour lui depuis une cinquantaine d’années. Il vient de construire un nouveau campus pour l’institut Mony Keng de Bafoussam. Un nouveau bus en acquisition viendra compléter notre parc pour le transport des étudiants. Là, l’apprenant étant dans une ville accueillante et au cout de vie abordable comme celle de Bafoussam, apprendra avec le maximum de commodités. Plus de 50 milles diplômes ont été décrochés par des enfants sortis des structures de formation mises sur pied par Me Paul Nanfah. L’institut supereiur des sciences et technologie Nanfah de Dschang et l’Institut supereiur des Hautes études commerciales et industrielles-Sigmen de Douala sont des Ipes de la Socinah. Pour Me Paul Nanfah, une bonne formation doit permettre agir sur mon parcours personnel et professionnel pour : mieux connaître et comprendre mon environnement; développer mes capacités d’adaptation; anticiper un changement de situation; repérer des opportunités et les saisir; acquérir des connaissances et continuer à apprendre. Nous agissons aussi pour faciliter l’accès à l’emploi pour : me plonger ou me replonger dans un milieu professionnel; évoluer professionnellement; réactualiser mes compétences professionnelles ou générales; changer d’orientation et aller vers un autre métier; acquérir une qualification professionnelle et créer ma propre activité. Il s’agit aussi pour l’étudiant de compléter son expérience pour la faire valider par un diplôme. Question de se faire reconnaître personnellement et professionnellement et d’accéder à des concours ou à des professions réglementées.

L’accompagnement et l’orientation des étudiants n’a-t-elle pas contribué à cette performance exceptionnelle de l’Institut Mony Keng au Bts session 2017 ?

L’impact du choix d’orientation et la concrétisation d’un projet sont des facteurs qui entrent en jeu dans l’apprentissage des étudiants en Bts chez nous. Nous sommes animés par une vision de performance et de discipline que nous inculquons aux apprenants dés leurs premiers jours dans nos campus. Nous travaillons pour une forte discipline. Le suivi étant personnalisé, les étudiants récalcitrants sont rappelés à l’ordre. Nous convoquons des parents de ceux qui veulent se désorienter. Cet apprentissage est facilité par la satisfaction d’étudier dans notre Ipes une filière que l’on a choisie et pour laquelle on a intérêt. Il est facilité aussi lorsqu’il sert à mettre en œuvre un projet qui a été muri et que la réussite et l’obtention d’un diplôme sont les moyens d’aboutir à une profession souhaitée. L’impact de l’orientation et du projet de l’étudiant sont donc réels, mais la réussite se construit en interaction avec d’autres facteurs dépendants de l’étudiant et notamment l’investissement qu’il va fournir pour maximiser ses chances de réussite. Le projet de l’étudiant intervient donc initialement dans les choix d’orientation, pour celui qui a déjà déterminé un projet personnel, le choix est tracé, bien que parfois soumis à un accès sélectif.

L’existence d’un projet personnel établi est-il le garant d’une meilleure réussite universitaire en matière de Bts au complexe de la Socinah ?

La volonté d’améliorer la réussite doit cependant également passer par la compréhension des déterminants de celle-ci, en particulier en vue de proposer des actions efficaces. La considération des étudiants en difficulté, repérés par les tests d’entrée, par des critères prédéfinis ou encore par les contrôles continus, se traduit par le développement de dispositifs de soutien et de parcours spécifiques. D’autres formes de soutien sont créées, le contrat pédagogique spécifique, des enseignements de soutien, la prise en compte de situations personnelles avec des modalités adaptées pour les assiduités et les examens à ces situations… Ce renforcement se traduit par un encadrement plus personnalisé, à travers notamment le suivi par les enseignants. Nous admettons des étudiants ici sur étude du dossier. Nous réservons une place de choix aux meilleurs. Surtout pour de filières pointues. En fait, les recrutements sont sélectifs. Le Dr Léopold Nanfah, en sa qualité de contrôleur de gestion, veille à ce que tout se passe suivant les normes. C’est surtout du fait de la mise en place de dispositif d’accompagnement. Le développement du contrôle continu rejoint les objectifs de l’augmentation du volume horaire dans la lutte contre l’absentéisme et le décrochage, il permet également un suivi plus individualisé et un investissement plus régulier de l’étudiant. Le contrôle continu rencontre une adhésion assez grande au niveau des parents. L’amélioration de l’assiduité est un bénéfice qui fait consensus sur le contrôle continu. Enfin, dans la perspective d’une démarche qualité, l’évaluation des enseignements est entamée. D’autre part, un des points cruciaux pour la réussite, est la maîtrise d’un ensemble de stratégies que l’étudiant sait mobiliser en fonction du contexte et des besoins de formations portant sur les disciplines suivantes :Logistique et Transport , Journalisme, communication d’entreprise, Secrétariat, Informatique de Gestion , Génie Civil , Electrotechnique , Electronique, Commerce International ,Comptabilité et Gestion des Entreprises , Banque et Action Commerciale.

© Camer.be : Propos Recueillis Par Guy Modeste DZUDIE

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Sports Spécial CAN féminine de volley-ball: « L’équipe a joué libérée »
Sports Spécial CAN féminine de volley-ball: « L’équipe a joué libérée »
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun, Dieudonné Ngaha « L’important est de choisir la formation qui sera la mieux adaptée à votre profil et à vos objectifs professionnels » :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
Cameroun, Dieudonné Ngaha « L’important est de choisir la formation qui sera la mieux adaptée à votre profil et à vos objectifs professionnels » :: CAMEROON
actuellement sur le site