Cameroun: Crise anglophone et violences dans le nord-ouest : Les élites se mobilisent sans les chefs traditionnels :: CAMEROON
Cameroun: Crise anglophone et violences dans le nord-ouest : Les élites se mobilisent sans les chefs traditionnels :: CAMEROON

Cameroun: Crise anglophone et violences dans le nord-ouest : Les élites se mobilisent sans les chefs traditionnels :: CAMEROON

Cameroun: Crise anglophone et violences dans le nord-ouest : Les élites se mobilisent sans les chefs traditionnels :: CAMEROON
Cameroun: Crise anglophone et violences dans le nord-ouest : Les élites se mobilisent sans les chefs traditionnels :: CAMEROON
Au bas de la déclaration qui condamne les « discours haineux et séparatistes » et les actes de violences, une longue liste des membres influents du parti au pouvoir ; le RDPC sans doute animés par le désir de se maintenir que la recherche de la paix véritable dans leur région. Sinon, quand on sait le poids de la tradition dans le « grassfield », comment comprendre qu’aucun chef traditionnel ni force vive vivant dans le nord-ouest n’est été impliqué. Bien plus, dans leur déclaration, ils ne proposent aucune alternative à la crise se contentant de « remercier le Chef de l’État pour toutes les mesures pertinentes qu’il a déjà prises » sur une crise qui perdure.

Déclaration des élites du Nord-Ouest

«Depuis quelques mois, notre Région est le théâtre d’une vague de discours haineux et séparatistes, de menaces, d’intimidation et de violence contre d’innocents citoyens, en particulier les élèves, auxquels s’ajoutent la destruction des biens privés et publics, ainsi que la détonation d’engins explosifs. Dans la foulée des importantes mesures prises par le Chef de l’État, pour répondre aux griefs soulevés et apaiser le climat social, entre autres, l’arrêt des procédures pénales contre les personnes accusées d’infractions liées aux troubles sociaux dans les Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest; Nous, les élites de la Région du Nord-Ouest, condamnons fermement tous ces actes de violence.

Nous soulignons avec force que le recours à la menace, à l’intimidation et à la violence comme moyen d’expression des griefs, non seulement porte atteinte au fondement moral de toute cause, mais inflige aux populations des souffrances inutiles et leur impose des contraintes excessives. Nous condamnons tout acte de terrorisme, quelle qu’en soit la nature.

Nous exhortons les populations des Régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, amies de la paix, à s’abstenir de perpétrer de tels actes. Nous saluons la fermeté et le sens de la mesure dont font preuve les autorités administratives et les forces de l’ordre dans leurs efforts visant à restaurer la paix et la sécurité.

Nous remercions le Chef de l’État pour toutes les mesures pertinentes qu’il a déjà prises et le prions de ne pas faiblir dans sa détermination à assurer l’unité, la paix et la stabilité durables dans notre chère Patrie. »

Ont signés le 22 Septembre 2017

Mbah Acha née Rose Fomundam, Ghogomu Paul Mingo, Fuh Calistus Gentry, Doh Jerome Penbaga, Fonye Francis, Shey Jones Yembe, Awanga Zacharias, Emma Eno Lafon, Nji Fidelis, Roselyne MPutia, Sammy Chumbow, Gabsa Wilfred, Nwana Sama Bernard, Chimangha Linus, Chi Asafor, Nebah Ndosiri Bridget Ndoye, Martina Baye, Sama Juma, Simon Tamfu, Akwa Patrick, Bungo Jean Paul, Jaji Manu, Doh Victor, Gabche Vincent, Chiangeh Grace, Zama Isabella, Ngong Christopher, Dom Anthony Chuavis, Dimla Lambert, Ndzo Augustine, Wango Francis Yong, Nying Divine, Mbah Emmanuel Chesami, Ngong Denis, Dora Shey, Jumbuin Lawrence, Solange Yijika, Idi Rogayatou, John Kendem, Boma Donatus, Okie Johnson, Manu Ibrahim Formi, Ngam Gilead Nkwain, Keng Wilfred Nshom, Mkong Philip Yunji, Ngoh Christopher Sam, Nyieche Wilfred, Forghab Patrick Mbomba, Suh Damian Amb

 

© Camer.be : Franck BAFELI

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Volleyball, Yvette Moukouri: "Le résultat est là"
Volleyball, Yvette Moukouri: "Le résultat est là"
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun: Crise anglophone et violences dans le nord-ouest : Les élites se mobilisent sans les chefs traditionnels :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
Cameroun: Crise anglophone et violences dans le nord-ouest : Les élites se mobilisent sans les chefs traditionnels :: CAMEROON
actuellement sur le site