Camer.be
FRANCE :: Paris: Pourquoi un organisateur de soirées bastonne copieusement sa maîtresse le lendemain de la fête ? :: FRANCE
FRANCE :: INSOLITE
  • Camer.be : Yolande Tankeu
  • mardi 19 septembre 2017 14:15:16
  • 8030

FRANCE :: Paris: Pourquoi un organisateur de soirées bastonne copieusement sa maîtresse le lendemain de la fête ? :: FRANCE

Dans le monde événementiel de la diaspora, on aura tout vu. D´aucuns se demandent pourquoi les soirées camerounaises à Paris, jadis épicentre du showbiz de la diaspora, s´effondrent depuis quelques années comme un château de cartes. Loin jeter à la hâte les consommateurs à la vindicte populaire, bon nombre de insiders suggèrent une autopsie profonde des pratiques pas toujours catholiques des principaux acteurs de ce milieu. La chroniqueuse de votre journal de proximité Camer.be, Yolande Tankeu vous revient avec une série de reportages et analyses croustillantes.

De prime abord, on dirait que la soirée de Paul le Mignon (nom changé) a bien marché. Et pourtant, il présente le lendemain de la fête un autre bilan à sa maîtresse, une actrice très active de la scène du "piment" qui ne ménage aucun effort pour financer les activités de son amant préféré. Marié à son "vieux blanc", puisque c´est devenu la devise, il lui faut son bon gars africain. Ainsi l´amant et la maîtresse ficelle un plan perfide à l´insu du "vieux blanc", lequel consiste non seulement à blanchir l´argent du "piment" dans les litres de champagnes des soirées mais surtout à dépouiller le "pauvre blanc" pour financer les somptueuses. Et puisque même le "vieux blanc" est aussi l´enfant de quelqu´un comme dirait un camerounisme, voilà que la gourmandise de Paul le Mignon et de sa dulcinée va finir par trahir leur secret. Notons ici que Le Mignon est homme marié.

A l´aube, alors que les invités les plus récalcitrants attendent encore dans la salle et dansent au rythme d´une chanson de Bob Marley en titubant, la dulcinée de Paul est impatiente de récupérer son dû, tributaire de son dur labeur du "piment" et des comptes de son "vieux blanc". Elle attend, impatiente. Le Mignon fait une moue pour dire qu´il n´est pas d´humeur à être dérangé car dit-il la soirée a été un fiasco, alors que le nombre d´invités présents révèle d´autres chiffres. Il ignore sa maîtresse et se dirige vers le parking, sans tambour sans trompette. Elle la suit, la rage au cœur. Elle réclame don dût, ses 10.000 euros cash. "Que 1 cent ne cherche pas son frère", insiste-t-elle. Paul le Mignon fait semblant de s´éloigner mais contourne un camion qui cache la vue à sa dulcinée toujours en colère et professant de menaces à nulle autre pareil.

Paul de Mignon revient subitement à tire la femme par ses "brésiliennes" si fort qu´il arrache une bonne partie. Il lui administre une fessée sans précédente, la jete au sol, promettant de faire usage d´elle comme serviette pour nettoyer la salle de fête. L´arrivée de quelques passants ne peut sauver cette femme de l´humiliation. Pourquoi financer les soirées avec de l´argent gagné par l´experte du "piment" et l´humilier ainsi au vu et au su de tous ? Au moment où nous vous rapportons les faits, le "vieux blanc" est entré dans la danse et menace de porter plainte contre celui que sa femme lui aurait présenté comme étant son "cousin". Comme quoi les masques des faux cousins et des fausses cousines finissent toujours par tomber.

19sept.
Lire aussi dans la rubrique INSOLITE
Vidéo