CAMEROUN :: Une église squatte le campus du lycée à Nyalla :: CAMEROON
CAMEROUN :: Une église squatte le campus du lycée à Nyalla :: CAMEROON

CAMEROUN :: Une église squatte le campus du lycée à Nyalla :: CAMEROON

CAMEROUN :: Une église squatte le campus du lycée à Nyalla :: CAMEROON
CAMEROUN :: Une église squatte le campus du lycée à Nyalla :: CAMEROON
La découverte a été faite lors d’une cérémonie de remise de matériels didactiques à des établissements de la capitale économique.

Au moment où nous arrivons au lycée de Nyalla, l’église est fermée. A première vue, on dirait une maison d’habitation. Surtout que dans le même bâtiment, vit une famille. La plaque de l’église, précise Samuel Alain Batoum-ba-Ngoué, proviseur dudit lycée, a été enlevée par le sous-préfet de Douala 3ème lors de sa tournée d’avant les examens scolaires. « Quand j’ai constaté l’an dernier qu’une église s’était installée dans le campus scolaire, j’ai saisi les autorités pour qu’elles agissent.

Sans suite. Je ne voudrais pas que les enfants qui sont à ma charge soient victimes des désastres de ces églises réveillées. Ces enfants sont le Cameroun de demain et nous devons les encadrer, afin qu’ils ne soient pas dérangés par quoi que ce soit », indique le proviseur. Notamment par cette église, précise-t-il, qui perturbe des nombreux élèves qui restent étudier dans l’établissement après les heures de cours, à partir de 17h.

La présence de ce lieu de prière est la conséquence de l’inexistence de barrière dans ce lycée. Pourtant, « le Bip de 2015 avait prévu la construction de 24 salles de classe au lycée de Nyalla. L’argent de six salles de classe avait été converti pour la barrière. Mais, depuis lors, rien n’a été fait », déplore Samuel Alain Batoum-ba-Ngoué. Présent au lycée pour la distribution du matériel didactique, l’honorable Isaac Ngahane, député de Wouri-Est, s’est saisi du dossier.

D’autres  établissements de la capitale économique, notamment les lycées de Nyalla, Oyack, Nylon Brazzaville, Ndogpassi, Bobongo et Ndogpassi, de Nyalla, de Ndoghem, de Japoma, Ngodi Bakoko ont également reçu ce « paquet minimum ». A travers ces dons, Isaac Ngahane marque son soutien à l’éducation. Ils étaient constitués de cartons de craie et rames de papier. Il est question pour cet élu du peuple de soutenir l’éducation.

« En cette période de rentrée scolaire  et au regard de la crise anglophone qui secoue toute la communauté éducative, nous devons montrer aux parents d’élèves qu’ils doivent envoyer leurs enfants à l’école. L’école est importante pour tout enfant. Elle lui permet de s’éduquer, de s’instruire », précise l’élu de la nation, qui entend poursuivre l’opération dans des écoles primaires.

© Source : Mutations : Blaise Djouokep

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Portrait d'Eding Sport: Parcours d'un champion
Portrait d'Eding Sport: Parcours d'un champion
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Une église squatte le campus du lycée à Nyalla :: CAMEROON
Christophe FOTSO MAISON DE LA DIASPORA PÔLE EUROPE A BERLIN INVITE SOPIEPROD
évènement
CAMEROUN :: Une église squatte le campus du lycée à Nyalla :: CAMEROON
actuellement sur le site