CAMEROUN :: Lions indomptables : Une nouvelle impulsion s'impose :: CAMEROON

CAMEROUN :: Lions indomptables : Une nouvelle impulsion s'impose :: CAMEROON

CAMEROUN :: Lions indomptables : Une nouvelle impulsion s'impose :: CAMEROON
CAMEROUN :: Lions indomptables : Une nouvelle impulsion s'impose :: CAMEROON
Retour sur terre. Depuis le triomphe inattendu à la Coupe d’Afrique des nations (Can) 2017, c’est la descente aux enfers pour les Lions indomptables. Battus en amical à Bruxelles (1-2) par le Syli national de Guinée le 28 mars dernier, le sélectionneur Hugo Broos avait prétexté un repas non consommé à temps et un encadrement défaillant. Ensuite dans le cadre de la préparation de la Coupe des confédérations Russie 2017, la sélection nationale a sombré (0-4) contre la Colombie le 13 juin dernier à Getafe en Espagne.

La Coupe des confédérations n’a pas changé la donne. La chute s’est même amplifiée avec une élimination dès le premier tour, après deux défaites : (0-2) face au Chili et (1-4) contre l’Allemagne. De même qu’un match nul contre l’Australie (1-1). Le sélectionneur du Cameroun avait alors confié que cette compétition mondiale était d’un niveau supérieur à la Can et que ses poulains étaient tombés face à des adversaires supérieurs.

Mais les leçons de la débâcle russe n'ont pas été tirées par le technicien de nationalité belge. Car comme en Russie, Hugo Broos fait confiance à un droitier au poste de latéral gauche, au détriment d’un arrière gauche type, pour la suite des éliminatoires de la Coupe du monde 2018. La conséquence c’est l’élimination. Les Lions sont domptés par les Super Eagles (0-4) à Uyo, lors de la 3è et journée, puis accrochés (1-1) à Yaoundé, lors de la 4è journée le 1er et le 4 septembre respectivement. A deux matchs de la fin des éliminatoires, le Cameroun est hors course pour le prochain Mondial.

Le sélectionneur explique cette élimination prématurée par la défaillance de certains cadres de la sélection, notamment le meilleur joueur de la dernière Can, Christian Bassogog, mais estime que rater une Coupe du monde n’est pas un drame. Pourtant ses prédécesseurs Volker Finke et Paul Le Guen qui n’ont pas particulièrement réussi au Cameroun, avaient qualifié les Lions indomptables à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud et au Mondial 2014 au Brésil.

Toutefois Hugo Broos  promet de reconstruire la sélection pour gagner la coupe d’Afrique des nations 2019 à domicile. Mais ses multiples attaques envers ses joueurs, Bassogog comme précédemment indiqué, mais aussi Vincent Aboubakar ou Georges Mandjeck après la Coupe des confédérations, laisseront certainement des traces dans le vestiaire qui pourraient lui être hostiles. C’est pourquoi un changement de technicien à la tête des Lions indomptables semble opportun.

Surtout que les deux prochaines rencontres de la campagne éliminatoire pour le prochain Mondial comptent pour du beurre. Tout comme les matchs éliminatoires pour la prochaine Can. La situation semble donc propice pour mettre en place une transition et préparer sereinement la Can avec un nouveau sélectionneur. Mais à moins de deux ans de l’entame de cette compétition, on ne saurait repartir de zéro.

Puisqu’il faut mettre sur pied à moyen terme, une équipe capable de gagner la prochaine Can. C’est pourquoi la confiance doit être maintenue aux meilleurs éléments de la cuvée 2017 sacrés au Gabon. Auxquels il faut ajouter les jeunes performants tels que le milieu de terrain André-Frank Zambo Anguissa de l’Olympique de Marseille ou le gardien André Onana de l’Ajax d’Amsterdam.

En plus des anciens en retrait de la sélection comme  Nicolas Nkoulou du Torino et surtout Joël Matip doivent être ramenés. Il faut également prôner l’apaisement, en offrant à nouveau une chance aux joueurs bannis s’ils sont performants en club. La concurrence dans tous les compartiments du jeu doit être instaurée avec des joueurs compétitifs.

Car c’est avec la jeunesse et l’expérience qu’on gagnera la Can à la maison. Comme cela a été le cas au Gabon, où les cadres expérimentés, Nkoulou et Aboubakar entrés en jeu, ont offert le trophée au Cameroun contre l’Egypte, lors de la finale.

© Source : Mutations : Jacques Eric Andjick

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Epervier
CAMEROUN :: Lions indomptables : Une nouvelle impulsion s'impose :: CAMEROON Canada (Montral)
Une nouvelle impulsion pour le Cameroun s'impose.
Cette nouvelle impulsion ne peut se faire qu' la suite du renversement du rgime no colon.

Pour renverser ce rgime destructeur et inique,
Il nous faut porter toute notre attention l'anne lectorale 2018.

Pour porter une attention soutenue l'anne lectorale 2018, nous devons demander AHMAD AHMAD de retirer l'organisation de la CAN2019 au Cameroun et attribuer cette organisation un autre pays.

Nous devons refuser l'organisation de la CAN2019 au Cameroun.

Nous ne voulons pas de la CAN2019 au Cameroun.

Nous pourrons alors donner un nouveau dpart, une nouveau souffle, une nouvelle impulsion notre pays, notre football, notre avenir.

Oui un rgime politique de 2me gnration dans notre pays

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Hugo Broos : « Ces attaques sont minables »
Hugo Broos:  Ces attaques sont minables
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Lions indomptables : Une nouvelle impulsion s'impose :: CAMEROON
Martial BISSOG en causerie avec SOPIEPROD VOL 1
évènement
CAMEROUN :: Lions indomptables : Une nouvelle impulsion s'impose :: CAMEROON
actuellement sur le site