Cameroun, Septembre de commémoration, Bon à savoir, 8 septembre 1961- 8 septembre 2017: Martin Singap et la mort au combat :: CAMEROON
Cameroun, Septembre de commémoration, Bon à savoir, 8 septembre 1961- 8 septembre 2017: Martin Singap et la mort au combat  :: CAMEROON

Cameroun, Septembre de commémoration, Bon à savoir, 8 septembre 1961- 8 septembre 2017: Martin Singap et la mort au combat :: CAMEROON

Cameroun, Septembre de commémoration, Bon à savoir, 8 septembre 1961- 8 septembre 2017: Martin Singap et la mort au combat  :: CAMEROON
Cameroun, Septembre de commémoration, Bon à savoir, 8 septembre 1961- 8 septembre 2017: Martin Singap et la mort au combat :: CAMEROON
Le 8 septembre 1961,Singap Martin le chef d'état major de l'ALNK : Armée de libération nationale du Kamerun (branche armée de l'UPC ) et ses plus proches collaborateurs furent assassinés à Batié . 

Martin Singap adhère jeune à la Jeunesse démocratique du Cameroun, mouvement des jeunes de l'UPC. 
En 1955, il suit les dirigeants de l'UPC5 dans leur exil à Kumba en zone sous contrôle britannique.  
En 1957, suite au début des massacres en pays Bamiléké, il abandonne l'école et met sur pieds la SNDK (sinistre de la defense nationale du Kamerun). 
L'organistion est basée à Kumba et est considérée comme une partie du comite directeur de l'UPC. Considéré comme combattant radical et intransigeant, il est porté à la tête de L'ALNK (armée de libération nationale du Kamerun).(1) 

En juillet 1960 à Accra, Félix Moumié, Abel Kingué font de Martin le chef d'état major de l'ALNK. Il multiplie les attentats.  

Peu après les décès de Félix Moumié, Paul Momo et Jéremie Ndéléné, traqués, Martin Singap se terre à Bandenkop son village natal. Il est rattrapé et abattu à Batié par la soldatesque franco-camerounaise le 8 septembre 1961, alors qu'il n'a pas trente ans.. 

(1) Emile Tankeu in La révolution du Kmer, édition Baleo, 1989. P29)

Un autre texte du même auteur sur ce lien

© Camer.be : Hugues SEUMO

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Epervier
Cameroun, Septembre de commémoration, Bon à savoir, 8 septembre 1961- 8 septembre 2017: Martin Singap et la mort au combat  :: CAMEROON Canada (Montréal)
SNDK : quelle traduction donnez-vous?

Martin SINGAP
Gloire au soldat du Peuple camerounais libre.
Que votre esprit veille, triomphant à jamais.

Martin SIINGAP, vois êtes mort libre!
Vous êtes vivant et vainqueur.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Frantz Pangop: Le nouveau Lion indomptable
Frantz Pangop: Le nouveau Lion indomptable
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun, Septembre de commémoration, Bon à savoir, 8 septembre 1961- 8 septembre 2017: Martin Singap et la mort au combat  :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
Cameroun, Septembre de commémoration, Bon à savoir, 8 septembre 1961- 8 septembre 2017: Martin Singap et la mort au combat  :: CAMEROON
actuellement sur le site