Camer.be
MONDE ENTIER  :: Cet homme envoie sa femme à Mbeng "se chercher" et voici l´étonnant résultat :: WORLD
MONDE ENTIER :: INSOLITE
  • Camer.be : Yolande Tankeu Depuis Paris, Château Rouge
  • samedi 02 septembre 2017 10:29:53
  • 10158

MONDE ENTIER :: Cet homme envoie sa femme à Mbeng "se chercher" et voici l´étonnant résultat :: WORLD

"Aller se chercher à Mbeng" c´est pour les uns un moyen mais pour les autres une fin en soi dans un contexte où partir est assimilé à réussir. Partir en aventure, ce n´est plus aujourd´hui l´apanage d´une classe quelconque. Ses candidats sont recrutés dans toutes le couches sociales confondues. N´a-t-on pas vécu les cas des personnes bien placées dans l´administration qui ont pris un mois de vacances à l´étranger et ne sont plus jamais rentrées au bercail ? Les motivations ainsi que les routes migratoires de ces candidats sont variées, complexes comme chez la femme de notre compatriote Kamdem Abessolo (nom changé).

Madame Kamdem Abessolo a plié un jour bagages en direction de Paris, avec dans son sac à main un visa de trois mois. Ce que les membres de la famille ignoraient, c´est qu´il s´agissait là d´un projet familial bien ficelle par la femme et l´époux. Les deux se sont juste contentés d´expliquer brièvement aux enfants Kamdem Abessolo: "votre maman va en France se soigner mais elle reviendra un de ces jours ." C´est quand "un de ces jours" ? se demande jusqu´ici la première fille du couple qui est en pleine puberté te complètement désorientée à cause de l´absence de sa chère mère.

Entre temps, Madame Kamdem Abessolo s´est faite d´abord une vie à Château Rouge à Paris comme vendeuse de Safou avant de trouver son " vieux blanc". Le chef de famille Kamdem Abessolo qui comptait par ce projet migratoire, construire un tremplin pour lui et ses enfants afin de s´installer un jour en Europe, vient de voir son rêve s´effondrer comme un château de cartes. Et pourtant bien installée à Château Rouge, Madame Kamdem Abessolo semble avoir oublié le projet familial pour lequel elle a été envoyée en Europe et justifie d´ailleurs que tout moyen serait bon pour atteindre le but, d´où sa relation avec son "vieux blanc". Tout compte fait, l´avenir devient au fil des jours sombre pour notre compatriote qui se trouve seul à s´occuper des enfants, attendant parfois en vain et ceci pendant des semaines un coup de fil de sa femme ou de son "ex-femme". Elle répond tout simplement en disant: "Ici à Paris, la vie est dure ".

Au moment où votre journal de proximité Camer.be vous relate ces faits qui évoquent trahison et déception, Madame Kamdem Abessolo compte s´installer définitivement au Cameroun avec son "vieux blanc" et cherche sans vergogne à récupérer la maison familiale.

02sept.
Lire aussi dans la rubrique INSOLITE
Vidéo
;