CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE
CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI  » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE

CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE

CÔTE D
CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE
Emprunté au vocabulaire ophtalmologique, la diplopie est un terme médical formé à partir des racines grecques « diploos », qui signifie double, et « opos », œil. Il se caractérise par un trouble fonctionnel : le fait de voir en deux images, un seul objet. De même qu’il y a diplopie visuelle, il y a diplopie mentale, c’est-à-dire la sensation d’une ressemblance complète et en même temps d’une vaste différence. Il faut remarquer que pour le cerveau frappé de diplopie, un nom évoque un autre nom analogue en aspect, mais n’ayant aucune analogie à l’échelle du sens, dans le langage et la pensée. Voir double est sans doute dans le langage courant, l’expression qui décrit le mieux cette posture psychique. Le malade voit, pense, conçoit, et entend les choses doublement. Il prend Paul pour Jean, Robert pour Norbert, Béatrice pour Bérénice et vice-versa. Dans cette forme de schizophrénie avancée, si rien n’est fait, notre malade finit par se voir lui-même en doublon, et partout, comme un super héros pourvu d’un don d’ubiquité.

N’est-ce pas de cette crise psychosomatique dont souffre André Silver Konan lorsqu’il confond Franklin Nyamsi et Lawrence Atilade ? Oui, assurément et son cas est assez atypique. Raison pour laquelle, j’ai décidé de lui consacrer cette lucarne. En effet, pour donner l’impression de bien se porter, il dit reconnaitre l’existence des deux personnes susmentionnées, mais déduit que l’une est envoyée par l’autre ou encore que l’une se substituerait à l’autre, avant de fusionner dans un même corps pour faire un. Curieuse pathologie qui demande une attention plus sérieuse de notre part. Ainsi, dans le cadre d’un examen minutieux de ce spécimen, nous ausculterons au regard des signes qu’il présente dans son dernier article, la chronicité de son état (https://www.andresilverkonan.com/2017/08/04/attaques-contre-andre-silver-konan-franklin-nyamsi-pris-la-main-dans-le-sac/)

La présente tribune a pour propos, suite à ma réponse à son article sur les « deux préalables au pardon de Guillaume Soro », de confirmer qu’André Silver Konan a totalement perdu le contrôle de ses capacités analytiques (I). Après quoi, je conclurai par une brève description des deux intellectuels cités (II).

Les manifestations extérieures d’un malade atteint de diplopie mentale : le cas André Silver Konan

Regardons rapidement de près, point par point, les trois symptômes, développés par le patient André Silver Konan :

D’entrée de jeu, notre journaleux désarticulé s’affole de voir l’adresse email du Professeur Franklin Nyamsi apparaitre dans la mailing list, adressée à la presse. Pourquoi le conseiller de Guillaume Soro envoie-t-il un papier à la presse, si ce n’est lui, l’auteur du dit papier ? Sur ce, André Silver Konan conclut que Franklin Nyamsi est l’auteur de mon article « Quand la haine rend funèbre et funeste : la perte du sens de la responsabilité journaliste chez André Silver Konan ». Quelle faiblesse d’esprit ? En quoi cela constitue-t-il un crime de transmettre, relayer un message à différentes personnes via sa boite de réception ? C’est bien connu, Franklin Nyamsi est l’un des grands théoriciens du Soroisme. A ce titre, il adresse à la presse des articles, tribunes, qu’il reçoit (quotidiennement), de tous ceux qui écrivent au nom de Guillaume Soro, et également d’autres contributions dont il ne partage pas nécessairement les points de vue. André Silver Konan accuserait-t-il, de par la même, Franklin Nyamsi d’être l’auteur des publications de Mamadou Djibo, Tiburce Koffi, Pierre Ali Soumarey, et j’en passe ? Le fait d’envoyer un mail à la presse n’a donc rien de négatif en soi. Peut-être qu’il aurait fallu qu’André remonte les traces du premier mail que j’ai envoyé à Franklin Nyamsi pour croire en l’authenticité de l’origine de cet écrit, mais là n’est pas le problème et jamais nous ne lui ferons ce luxe. Il est plus simple pour lui de croire en ce qu’il veut que de voir ce qu’il croit. Par contre, ce qui le perturbe le plus, semble-t-il, ce n’est pas tant le mail envoyé aux médias que la stratégie de diffusion utilisée par la cellule de communication de Guillaume Soro. André découvre avec stupéfaction que la méthode est sagement pensée. Lui-même le reconnait : « Mais en fait, ses sorties sont bien coordonnées ». N’en déplaise aux dilettantes politiques, le Soroisme est un esprit intellectuellement structuré. On n’y pourra rien.

Ensuite, pour éviter d’assumer ses responsabilités, le Professeur Franklin Nyamsi utiliserait un prête-nom tel Lawrence Atilade. Connait-il réellement le personnage dont-il parle ? Je crois que non. Car si André Silver Konan connaissait réellement Franklin Nyamsi, il aurait constaté que ce dernier a toujours répondu avec courage à tous ses détracteurs et à ceux du Président de l’Assemblée Nationale. Sans mettre de gants, avec le verbe cru et dénué de fioritures, Franklin Nyamsi a démonté nombre d’arguties teigneuses et incalculables, de tous acabits. Le web témoigne de ce fait jusqu’à ce jour. Pourquoi en serait-il autrement quand il s’agit d’un gugusse éhonté de la taille d’André Silver Konan ? Il faut donc se rendre à l’évidence suivante : Franklin Nyamsi n’a jamais eu besoin de se voiler derrière des écrans de fumée pour dire ce qu’il pense. Il n’a jamais fait preuve de lâcheté politique. D’ailleurs, c’est à cela qu’on le remarque. C’est sa marque de fabrique.

Enfin, notre coquecigrue affirme détenir via une capture d’écran, la « preuve incontestable du symbole des pratiques détestables et de la duplicité du camp Soro qui font que de nombreuses personnes ne croient pas en leur sincérité quand ils parlent de pardon ». Nous comprenons ici la portée de ma dernière tribune « http://www.ivorian.net/actualites/?p=9323 ». Les ennemis du pardon et les commerçants de la haine, à l’instar d’André Silver ramènent tout à Guillaume Soro, dont l’évocation du simple nom les fait vendre et vivre. Le métier n’est pas du tout facile, on le sait, mais de là à créer un lien pathologique imaginaire entre le pardon soroiste et une capture d’écran anecdotique dénote d’une crise profonde, symptomatique d’une diplopie accrue. Il admet lui-même, qu’il se duplique dans son raisonnement. A ce titre, rien n’est épargné, même le pardon de Guillaume Soro n’échappe à la règle. Comment ne pas se convaincre dès lors de la gravité clinique du « syndrome Konanien ?

Qui sont finalement Franklin Nyamsi et Lawrence Atilade ?

Tout d’abord, je tiens à exprimer au Sieur Konan toute ma joie, ma fierté, d’être assimilé au « colonel de la plume », Franklin Nyamsi ( Professeur agrégé de philosophie dans l’Académie de Rouen, Docteur en Philosophie de l’Université Charles de Gaulle Lille 3, Formateur à l’Ecole Supérieure du Professorat de l’Education à Rouen (ESPE), Professeur de philosophie à l’Université Catholique d’Afrique de l’Ouest, Coordonnateur du Club international de Conférences de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire) à qui je pourrais demander, si son programme lui permet, de vous inviter pour un stage scriptural. Ce qui vous aidera positivement à servir à vos lecteurs « quelque chose de mieux » en lieu et place de vos billets fades et paresseux. En toute humilité, vous André Silver Konan, n’arriverez jamais à la cheville intellectuelle du Professeur Franklin Nyamsi. En ce qui me concerne, je vous laisse le soin de parler de moi, car je suppose que vous avez des informations utiles sur ma personne et mon parcours scolaire et universitaire sur internet, à moins que vous ne les déconsidériez. En plus, vous avez des vidéos en Sorbonne, si vous souhaitez mettre un visage sur le nom Lawrence Atilade. Même des éclaircissements sur mon sujet de thèse vous y sont détaillés. Aujourd’hui, à l’heure de la numérisation, tout est vérifiable. Donc, là n’est pas le souci. Le « Lawrence Atilade » que je suis, secrétaire chargé de la communication et porte-parole du RJR-France, ne vous donnera pas la crédibilité morale que vous recherchez, malheureusement.

Par contre, je me réserverai le droit de vous répondre à chaque fois que vous vous disperserez. Vos techniques d’ivoiritaires mal nourris sont bien connues. Vos intentions de « grand malade en tenue de pigiste », sont bien renseignées. Tenez-vous bien, le débat démocratique ne se tiendra plus dans l'ambiguïté politique que vous tentez de déguiser en conscience professionnelle. Avec lucidité argumentative et organisation intellectuelle, nous aborderons les thématiques liées à la Cote d'Ivoire.

Dans ce sens, j’ai démontré que "vos deux préalables à la demande de pardon de Guillaume Soro" ne tiennent pas philosophiquement et politiquement la route. J'attends de vous une réponse cohérente et intelligente sur le fond et non des attaques superfétatoires à l'encontre de qui que ce soit. A défaut d’agir ainsi, vous ne pouvez qu’être "zigzaguant, délirant, funèbre et funeste" dans l'exercice de votre fonction journalistique. Ce sont mes propos et je les assume, tout en restant ouvert à tous débats fructueux. Les discours vils et creux ne sont pas mon fort. Restez zen, soyez en paix, je ne suis ni un fantôme, encore moins un monstre, je suis simplement Lawrence Atilade, dont vous pouvez vérifier et saisir l’existence cosmique et physique. N’hésitez pas à me contacter ( lawrence.atilade@yahoo.fr ) si vous souhaitez prolonger la discussion.

© Correspondance : Lawrence Atilade, Doctorant En Science Politique, EHESS-Paris, Secrétaire à La Communication Du RJR-France

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Cameroun - Can 2019: Le patriotisme à l´épreuve des faits
Cameroun - Can 2019: Le patriotisme à l´épreuve des faits
Facebook
radios
RTS 90.5 FM CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI  » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE Sky One Radio 100.1 FM CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI  » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE Amplitude FM CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI  » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE Kalak FM CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI  » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE Nkongsamba FM CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI  » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE Cameroonvoice CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI  » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE Fréquence de vie CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI  » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE
réclame
partenaire
CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI  » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE
Récolte des termites en pays Bamiléké By SOPIEPROD
évènement
CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI  » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE
actuellement sur le site
HABEAS CORPUS
CÔTE D'IVOIRE :: SUITE, AFFAIRE « LAWRENCE ATILADE, C’EST FRANKLIN NYAMSI  » : LA DEROUTE SCHIZOÏDE D’ANDRE SILVER KONAN :: COTE D'IVOIRE