Cameroun,Alternance: Le livre de poche qui oriente les successeurs de Paul BIYA :: CAMEROON

Cameroun,Alternance: Le livre de poche qui oriente les successeurs de Paul BIYA :: CAMEROON

Cameroun,Alternance: Le livre de poche qui oriente les successeurs de Paul BIYA :: CAMEROON
Cameroun,Alternance: Le livre de poche qui oriente les successeurs de Paul BIYA :: CAMEROON
Intitulé « Le Solidarisme, une solution intégrée aux problèmes du développement économique », la publication éditée par la maison d’Edition camerounaise LUPEPPO est le fruit d’un travail scientifique de Francis BIDJOKA. Economiste, journaliste, consultant et Entrepreneur social, ses nombreuses casquettes lui ont permis d’imbriquer sous 289 pages la créativité et la mise en place d’une nouvelle aire patriotique camerounaise axé sur le Solidarisme.

D’après l’auteur « l’homme ne vivra pas que de pain seulement », une phrase tirée de la Bible certes mais qui prend la force de son plein sens dans le contexte camerounais en ajoutant que le Bien-être ne dépend pas du niveau matériel qu’en partie. D’après plusieurs enquêtes, poursuit l’auteur, parues dans le journal « Afrique Magazine », il s’est avéré qu’un échantillon sélectionné au Nigéria a démontré que les pauvres sont généralement les plus heureux. Dans ce pays, l’on a relevé un faible taux de suicide par rapport à plusieurs pays d’où regorge des hommes nantis. Paradoxale dira-t-on ! En poursuivant ses recherches, Francis BIDJOKA va avouer se basant sur « la Division du travail » de Emile Durkheim que « le nombre moyen de suicides, crimes de toute sorte, peut en effet servir à marquer la hauteur de l’immoralité dans une société donnée. Or, si l’on fait l’expérience, elle ne tourne guère à l’honneur de la civilisation car le nombre de ces phénomènes morbides semble s’accroitre à mesure que les arts, les sciences et l’industrie progressent ». En cultivant dans l’esprit des camerounais l’effort et le travail qui récompense ceux qui respectent les principes divins, très certainement nous nous dirigerions vers un idéal où les équilibres sociaux se replaceront d’eux-mêmes.

Concernant la dépendance économique, en retraçant la réalité mondiale qui voudrait que ce soit au lendemain de la seconde guerre mondiale qu’est né l’Organisation des Nations Unies, l’auteur nous précise bien que la volonté cachée des Etats étaient tout simplement de préserver, protéger et sécuriser leurs juteux intérêts glanés dans ces nouveaux pays généralement riches en matières premières indispensables à la prospérité des économies du Nord. Mais dans une volonté de survie, les immigrations de mains d’œuvre permettent aujourd’hui de repenser ce concept de l’eternel dominé car même en exerçant des travaux de basse rémunération dans les pays du Nord, les Africains réussissent à faire nourrir des millions de leurs compatriotes. Inimaginables pour leurs collègues du pays d’accueil.

Afin de sortir de cet engrenage coloniale qui assujetti les Africains et les Camerounais, l’auteur donne une première solution qui est celle de « démystifier la monnaie ». Les rapports entre les Etats devraient être équitable et respectable car dans la culture Négro-africaine le principe de « solidarisme » est celui-là qui édifie et solidifie les relations dans tous les sens de la vie.

Comment s’en procurer ?

Préfacé par Richard SITBON, actuel Directeur au Ministère du Trésor Israélien, le livre « LE SOLIDARISME, Une solution intégrée aux problèmes du développement économique » est édité par les Editions LUPEPPO. Le préfacier diplômé de l’Université Paris-Sorbonne en Sciences économiques et diplômé de 3e cycle en Banques finances a également travaillé à l’Institut National de la Statistique

Israélien jusqu’en 1995. Enseignant à l’Alliance Juive Universelle et Professeur d’Economie à l’Ecole de gestion hôtelière Vatel de Tel Aviv, il ne tarie d’éloges parlant de cette production littéraire.

© Camer.be : Yannick Ebosse

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Demandes d’explication pour Broos, Tchami et Toko Ekambi
Demandes dexplication pour Broos, Tchami et Toko Ekambi
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun,Alternance: Le livre de poche qui oriente les successeurs de Paul BIYA :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
Cameroun,Alternance: Le livre de poche qui oriente les successeurs de Paul BIYA :: CAMEROON
actuellement sur le site