CAMEROUN :: Crise  la Fecafoot : Le statu quo ? :: CAMEROON

CAMEROUN :: Crise la Fecafoot : Le statu quo ? :: CAMEROON

CAMEROUN :: Crise  la Fecafoot : Le statu quo ? :: CAMEROON
CAMEROUN :: Crise la Fecafoot : Le statu quo ? :: CAMEROON
Aucune conclusion de la réunion de Conakry, tenue le 11 juillet dernier, n’a jusqu’ici filtré.

Que s’est-il dit et décidé à Conakry (Guinée) entre la Fédération internationale de football association (Fifa), la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) et certains présidents de clubs mardi dernier ? La réponse semble jusqu’à présent relever de la divination tant rien n’a filtré de cette rencontre.

Du moins jusqu’au  moment où nous mettions sous presse hier. D’ailleurs, les tentatives pour joindre les différents protagonistes seront vaines. A la Fecafoot, on explique qu’aucune communication sur le sujet n’est prévue pour le moment. Il faudra donc encore patienter  et  se  contenter  de sources informelles qui soutiennent que « le président Tombi à Roko reste président et que les acteurs devront faire des propositions de sortie de crise».

En gros, la  fameuse  réunion  de concertation de Conakry aurait accouché d’une souris.  Pour remettre les choses dans le contexte, la FIFA avait décidé de réunir les différents protagonistes de la crise à la Fecafoot. Crise du fait que certains acteurs continuent d’exiger l’application de la décision de la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun annulant l’élection de septembre 2015.

L’objectif pour la FIFA était de « prendre des mesures afin d’anticiper tout risque qui pourrait mettre en danger le bon fonctionnement de l’administration du football camerounais » et « d’aider la famille du football camerounais à trouver une solution  amiable » à la crise. Plusieurs fois repoussée, cette réunion a finalement été programmée pour ce 11 juillet en Guinée. Autour de la  table, Tombi à Roko, président de la Fecafoot et son secrétaire général, Blaise Moussa,  Albert  Ayomba, membre  de  la  Fecafoot.

Mais aussi Joseph Antoine Bell (Bandjoun FC), John Balog (Authentic FC) et Prosper Nkou Mvondo (Ngaoundéré  FC),  ainsi  que  des responsables de l’instance dirigeante du football mondial.Les débats se sont tenus sans Abdouraman Hamadou  (Etoile  filante  de Garoua) et Akoué Domingo (Jeunesse Star), les têtes de proue de la contestation contre l’équipe dirigeante de la Fecafoot, qui n’ont pas effectué le déplacement. Difficile dans ces conditions de déceler, du moins dans l’immmédiat, une sortie de crise .

© Cameroon Tribune : Josiane R. MATIA

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Facebook
réclame
partenaire
CAMEROUN :: Crise  la Fecafoot : Le statu quo ? :: CAMEROON
Martial BISSOG en causerie avec SOPIEPROD VOL 1
évènement
CAMEROUN :: Crise  la Fecafoot : Le statu quo ? :: CAMEROON
actuellement sur le site