Cameroun: Gouverneurs et prfets accuss darracher les terres :: CAMEROON

Cameroun: Gouverneurs et prfets accuss darracher les terres :: CAMEROON [Update]

Cameroun: Gouverneurs et pr?fets accus?s d?arracher les terres :: CAMEROON
Cameroun: Gouverneurs et pr?fets accus?s d?arracher les terres :: CAMEROON
Gestion foncière. Le problème de l’accaparement était au centre des débats avant l’adoption de la loi portant coopération technique avec la Tunisie. Il y a des sujets, comme le foncier, sur lesquels l’Assemblée nationale se met en accord parfait, sans considération de partis politiques et de leurs oppositions. 

Hier, 15 juin 2017, lors de la séance plénière, plusieurs députés ont pris la parole et ont parlé d’une même voix pour dénoncer l’accaparement des terres par des particuliers. « Il s’agit d’un problème grave. Des individus ont pris la moitié des villages, sans se soucier du sort des riverains », s’indigne l’honorable Faustine Fotso, du Rdpc.

Les premiers accusés sont les autorités administratives qui n’ont jamais aussi bien porté leur nom : « chef de terre ». « Les gouverneurs, les préfets et les sous-préfets sont propriétaires fonciers partout au Cameroun », déclare Martin Oyono, également député du Rdpc. 

L’honorable Evaristus Njong du Sdf enfonce le clou : « Tous les gouverneurs de ce pays ont des terres partout où ils ont servi. » Patricia Ndam Njoya, député Udc, conclut par des regrets sur le fait que les autorités administratives s’écartent de leurs missions : « les autorités ne peuvent être que des facilitateurs. Ils doivent le comprendre ainsi car, malheureusement, ils ne facilitent pas toujours la tâche ».

Mais il n’y a pas que les gouverneurs, les préfets et les sous-préfets qui accaparent les terres. Martin Oyono a remis sur la table le contentieux foncier autour du projet du complexe industrialo portuaire de Kribi. Il regrette que la construction de la route menant au port connaisse les mêmes dérives constatées lors de la phase de construction du port proprement dit. Selon le député du département de l’Océan, des personnes venues d’ailleurs ont flairé la bonne affaire autour des indemnisations.

Du jour au lendemain, elles sont devenues des propriétaires de plusieurs hectares, avec la complicité des agents du ministère des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières. Et les populations riveraines n’y ont vu que du feu. Martin Oyono demande l’avènement enfin de la loi foncière, même si c’est un tout autre texte qui était en discussion. Il s’agissait du projet de loi devant autoriser le président de la République à ratifier l’accord de coopération technique en matière foncière entre le Cameroun et la Tunisie. Le texte était défendu par la ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières, Catherine Koung à Bessiké.

La député Patricia Ndam Njoya a mis le vœu que le Cameroun tire profit du partenariat avec Tunisie. Dans tous les cas, elle conseille à la ministre de tenir compte, dans la réforme foncière, des lacs et autres parcs naturels qui constituent un patrimoine devant être géré par les collectivités et non par des individus. Elle a toutefois indiqué que la loi ne saurait ignorer le droit que certaines grandes familles ont sur de vastes espaces. Il est question d’intégrer l’histoire et les pratiques culturelles.

Catherine Koung à Bessiké a répondu en assurant que la procédure de concession est accessible à tous. Elle a encouragé les jeunes et les femmes à y recourir pour disposer eux aussi de la terre. Mais la ministre a fustigé les conventions signées entre certaines communautés villageoises et des tierces parties. C’est lorsqu’il y a litige que l’administration est informée. Il est souvent tard car, le dossier appartient déjà à la justice.

© Le Jour : Assongmo Necdem

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

mbechao
Cameroun: Gouverneurs et prfets accuss darracher les terres :: CAMEROON United States (Washington)
Les gouverneurs, prfets et sous-prfets font exactement ce que font ceux-l qui les nomment et les soutiennent; c'est ainsi le sytme camerounais.
C'est pourquoi ils refusent et combattent les lections libres et transparentes, la dcentralisation ou le fdralisme entre autres.

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Demandes d’explication pour Broos, Tchami et Toko Ekambi
Demandes dexplication pour Broos, Tchami et Toko Ekambi
Facebook
réclame
partenaire
Cameroun: Gouverneurs et prfets accuss darracher les terres :: CAMEROON
GPS LE PHOTOGRAPHE GLOBE TROTTEUR EN SUISSE
évènement
Cameroun: Gouverneurs et prfets accuss darracher les terres :: CAMEROON
actuellement sur le site