CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON
CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON

CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON

CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis? :: CAMEROON
CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis? :: CAMEROON
Que les choses soient claires ! Fru Ndi ne cherchait pas à gagner un concours de morale ni de patriotisme en interdisant toute participation de son parti politique aux festivités du 20 mai 2017. Gardons-nous d’aller à la petite phrase ni au jugement de l’autre. Bon sang ! A quoi mesurons-nous le patriotisme des gens ?

Nous tenions à remettre le cap à sa place avant de continuer cette chronique… Oui, le leader historique du Social Democratic Front s’est fendu d’un communiqué destiné d’ailleurs à « l’usage domestique » comme est venu expliquer à télé, son jeune lieutenant, Joshua Osih. Pauvre Fru Ndi. On le sait aussi, il est la statue vivante du boycott et que c’est hors jeu qu’il joue parfois le mieux. Mais, ce n’est pas vraiment le siècle de l’amitié entre Camerounais depuis un certain temps. Et si l’unité nationale par en petits morceaux, qu’en sait-il ? De là à le jeter un tel Mont Cameroun d?honorabilité en pâture à la meute des gens de plume et de certains défenseurs du patriotisme à tout crin !

Comme un seul,  ils sont tombés sur lui à bras raccourcis. C’est un euphémisme pour dire que le communiqué commis par le Sdf a provoqué un tonnerre médiatique dans tout le pays, qui continue de lui valoir un tombeau d’injures et de crachats. L’homme au coup de poing désormais à l’horizontal, se trouve au centre d’un sandwich obscène qui ne fait pas économie d’attaques ad hominem faisant parfois de lui, la pire des crapules que le Renouveau  ait jamais connue ! Tout ça n’est pas bon pour une « démocratie avancée ». Donnons la paix, la vraie, la grande, l’éternelle à Ni John !

Dieu soit loué ! Pendant que s’agitait ce grand théâtre d’ombres, les Juda Iscariote du parti se mirent eux aussi « En marche ! » pour un Sdf toujours soudé et unis. Et voilà que le Chairman découvrit une jolie carte postale dans sa boite aux lettres à Ntarikon.

Une petit cliché d’après défilé du 20 mai 2017 à la place de fêtes de Bamenda, dans lequel les maires Sdf de Bamenda II et III, Fidelis Balick Awa et Cletus Fongu, fiers comme des larrons en foire et sourires sardoniques aux lèvres, paradent aux cotés du gouverneur de la région du Nord-ouest.

La vie, ce n’est qu’un immense album photos… Il n’y a d’ailleurs pas que ces deux-là. D’autres auraient battu le pavé à l’ouest du pays. Si votre tête fait du yoyo en apprenant  ce genre de news, Mister Chairman, ce n’est que normal, il y a vraiment de quoi se faire pèter les vaisseaux du cerveau. Mais, comprenez aussi qu’une petite trahison, un coup sur la tête, ça arrive dans les meilleures familles. Sachez surtout que cette race de gens qui savent jouer sur les deux tableaux, c’est comme les pompiers et les séminaristes: ça manoeuvre en groupe. Look out ! Il y en a encore qui sont vautrés  sous le tapis.

Tout compte fait, connaissant les us et coutumes du Sdf, on suppose quand même que les jours qui arrivent ne seront pas une baie de tranquillité pour les édiles wanted ! Leur acte de trahison aurait bien pu valoir un billet de première pour le cimetière.

Un peu de patience. La sentence est tombée,  le peloton d’exécution est en position, apprend-on. Ils seront passés à la guillotine du 8-2, le nec plus ultra du Nec (National Executive Commitee), l’arme nucléaire qui a exterminé tant d’impudents du parti de la balance.

© Source : Mutations : Le Mutant

REAGISSEZ A CET ARTICLE AVEC FACEBOOK

Chers intervenants,

Depuis quelques temps, les débats sont devenus houleux dans les réactions sur votre site Internet Camer.be. Si votre site se veut un lieu de débats, cet espace n’est pas, et ne sera jamais, la tribune des injures à caractères tribales,racistes, antisémites et même des injures personnelles entre certains lecteurs qui se connaissent aussi bien de façon épistolaire que physique.

Nous traquerons désormais des réactions comportant des injures et, à chaque réaction malveillante, nous n'hésiterons pas à bannir définitivement et sans recours les auteurs tout en les excluant sans réserve de notre base de données.

@
@
Cameroun - ANAFOOT: Le premier conseil d´administration convoqué
Cameroun - ANAFOOT: Le premier conseil d´administration convoqué
Facebook
radios
RTS 90.5 FM CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON Sky One Radio 100.1 FM CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON Amplitude FM CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON Kalak FM CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON Nkongsamba FM CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON Cameroonvoice CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON Fréquence de vie CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON
réclame
partenaire
CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON
Récolte des termites en pays Bamiléké By SOPIEPROD
évènement
CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON
actuellement sur le site
QUOTIDIEN DE L'éCONOMIE
CAMEROUN :: John Fru Ndi : gardez-moi de mes amis… :: CAMEROON